L'Arabie Saoudite.
L'Arabie Saoudite. - Capture d'écran / Google Maps

Il ne fait pas bon dire que l’on est athée en Arabie Saoudite. Coupable aux yeux du royaume d’avoir nié l’existence de Dieu, tourné en dérision des versets coraniques et critiqué les prophètes sur les réseaux sociaux, un homme de 28 ans a été condamné à 10 ans de prison et 2.000 coups de fouet.

Il devra également s’acquitter d’une amende de 20.000 riyals, soit près de 5.000 euros, rapporte Marianne. Le coupable a refusé de se repentir et a revendiqué sa liberté d’expression dans ses écrits diffusés sur le net.

600 messages jugés en infraction à la loi

Inspectant les réseaux sociaux, la « police religieuse » saoudienne a répertorié environ 600 messages de l’internaute jugés en infraction avec les nouvelles lois que le royaume a voté en 2014, définissant l’athéisme comme une forme de terrorisme, précise le magazine.

L’un des articles interdit notamment de « prôner, sous toute forme que ce soit, une pensée athée, ou remettre en question les fondements de la religion islamique sur laquelle le pays est fondé », sous peine d’être considéré comme un terroriste.

Mots-clés :