Un Boeing de la compagnie Orenbourg Airlines (illustration).
Un Boeing de la compagnie Orenbourg Airlines (illustration). - Alexander Zemlianichenko/AP/SIPA

Les passagers d’un Boeing de la compagnie russe Orenbourg Airlines ont sans doute eu la peur de leur vie. Alors que l’appareil venait de décoller de l’aéroport de Punta Cana, en République dominicaine, mercredi, «après 15 minutes de vol et à une altitude de 6.000 mètres, l'un des moteurs est tombé en panne et de la fumée est rentrée dans la cabine», a expliqué la compagnie dans un communiqué.

Les pilotes décident alors de tenter un atterrissage d’urgence, manœuvre risquée juste après le décollage car l’appareil est rempli de carburant. Après avoir volé pendant une vingtaine de minutes supplémentaires, celui-ci a finalement réussi à se poser sans dommage, selon le communiqué de la compagnie. D’après le site Sputnik News, l’équipage a dû larguer une tonne de kérosène et arrêter le moteur qui pouvait exploser à tout moment. Les pneus auraient pris feu sur la piste au moment de l'atterrissage.

Le Procureur général russe a indiqué que les autorités de sécurité aérienne de la région d'Orenbourg (Oural), où est basée la compagnie, allaient vérifier la manière dont l'incident a été géré par Orenbourg Airlines.

Mots-clés :