Des festivaliers célèbrent le lancement du carnaval de Cologne, en Allemagne, le 4 février 2016
Des festivaliers célèbrent le lancement du carnaval de Cologne, en Allemagne, le 4 février 2016 - PATRIK STOLLARZ AFP

Les plaintes pour motifs sexuels ont quasiment quadruplé cette année lors des festivités du carnaval à Cologne, a annoncé ce mercredi la police de la ville. Lors du réveillon du Nouvel An, la cité rhénane avait déjà été marquée par des violences en bandes contre des femmes.

66 plaintes pour insultes et agressions sexuelles, contre 18 l’an dernier

Entre jeudi 6 heures du matin, premier jour du carnaval des rues, jusqu’à ce mercredi, 6 heures du matin, 66 plaintes pour insultes et agressions sexuelles ont été déposées, contre 18 l’an dernier, selon un communiqué de la police.

L’ampleur de l'augmentation a toutefois été relativisée par la police. « L’une des explications possibles pourrait être un changement d’attitude des victimes et des témoins », a-t-elle souligné. Les autorités locales ont en effet appelé ces dernières semaines toute victime à porter plainte ou à se rendre dans un poste de police.

A lire aussi >> Agressions sexuelles à Cologne : La police enquête sur 16 suspects, plus de 120 plaintes déposées

La Saint-Sylvestre s’était transformée en nuit de cauchemar pour des centaines de femmes à Cologne. Ce soir-là, sur le parvis de la gare, des femmes étaient devenues des proies sexuelles pour des jeunes migrants, éméchés et présentés par la police et les responsables politiques comme principalement d’origine nord-africaine. Ces viols, attouchements sexuels et vols de téléphones portables ont provoqué un immense choc en Allemagne, qui avait jusqu’ici accueilli plutôt favorablement les 1,1 million de migrants arrivés en 2015.

Mots-clés :