Le policier Robert Rialmo, dans une vidéo de 2013.
Le policier Robert Rialmo, dans une vidéo de 2013. - YOUTUBE

10 millions de dollars. C’est la somme réclamée par l’agent de police Robert Rialmo, qui, appelé pour des problèmes de voisinage en décembre 2015 à Chicago, avait abattu par balles Quintonio LeGrier, 19 ans, ainsi qu’une voisine de 55 ans, tous deux noirs.

Motif de cette demande ? « Le fait que les actes de LeGrier ont obligé l’agent Rialmo de l’abattre et de tuer accidentellement Bettie Jones a causé et continue de causer un traumatisme émotionnel extrême », a justifié Joel Brodsky, l’avocat du policier, qui a attaqué en justice les parents de la jeune victime vendredi dernier.

>> A lire aussi : Un policier qui a tué un jeune Noir veut poursuivre la famille pour son stress post-traumatique

Si, pour l’avocat, il s’agit avant tout d’un moyen de s’assurer que la version des faits de son client sera entendue, la démarche a beaucoup choqué. « Après avoir abattu un adolescent dans le dos, ce lâche a l’audace de le poursuivre en justice ? Une nouvelle fois, la police de Chicago atteint le fond », a ainsi déclaré le représentant de la famille LeGrier, cité par Le Monde.

Mots-clés :