Le 8 février, c'est le Nouvel An chinois avec l'année du Singe. Défilé d'un dragon lors du carnaval de Strasbourg 2014.
Le 8 février, c'est le Nouvel An chinois avec l'année du Singe. Défilé d'un dragon lors du carnaval de Strasbourg 2014. - Varela

L’année va être marquée par de multiples turbulences politiques et financières, à en croire les prédictions des maîtres feng shui de Hongkong. La faute au singe malicieux du calendrier lunaire chinois, associé pour la première fois depuis soixante ans au feu, l’un cinq éléments qui, avec le métal, le bois l’eau et la terre, forment l’univers dans la cosmogonie chinoise.

« Bien des choses vont être inattendues »

« Lorsque les deux éléments [singe et feu] sont associés, on a une température extrêmement élevée. On doit s’attendre à de nombreuses disputes, à la maladie », explique Alion Yeo, maître feng shui réputé.

« Le feu est l’élément dominant. Lorsque le feu est sur le singe, il se balance partout, il est imprévisible. Bien des choses vont être inattendues », prédit de son côté Thierry Chow, qui pratique la divination à Hongkong.

Des innovations de premier plan à prévoir

Mais si le singe est synonyme d’instabilité, il pourrait aussi annoncer des innovations de premier plan, juge Thierry Chow. « Il pourrait y avoir des avancées majeures dans le domaine de l’énergie solaire, des technologies liées au feu ou dans l’Internet. »

Du côté des marchés financiers, « il y aura des fluctuations, ce qui veut dire des opportunités pour ceux qui sauront s’en saisir », affirme Cherry Ma, de l’équipe feng shui de l’une des principales maisons de courtage d’Asie, dans son baromètre annuel teinté d’ironie. « Il y aura des transferts de richesses (…). De l’argent va être perdu », affirme quant à lui Alion Yeo. On veut bien le croire.

Les femmes tireront leur épingle du jeu

Toutefois, tout le monde ne sera pas perdant. Les femmes, qui appartiennent à l’élément « feu », devraient ainsi tirer leur épingle du jeu. « Elles pourront passer sur le devant de la scène, être promues », affirme Thierry Chow qui en veut pour preuve l’élection de la nouvelle présidente de Taïwan, Tsai Ing-wen. Celle-ci est de surcroît née en 1956, la précédente année du singe de feu. Elle prendra les rênes du pouvoir en mai, devenant la première femme chef de l’Etat de l’île.

L’art du feng shui reste très influent en Asie

De quoi faire aussi « trembler » Donald Trump, candidat à la primaire républicaine en vue de la Maison Blanche, face à Hillary Clinton, côté démocrate. « Pour les Etats-Unis, la prédiction c’est que le soleil sera avalé par la lune (…). Le soleil représente les hommes et la lune les femmes, estime Alion Yeo. Un soleil qui est mangé par la lune, cela signifie que la femme va dominer et gagner. »

L’art du feng shui, qui signifie vent et eau et repose sur une philosophie ancienne, conserve une grande influence dans plusieurs pays d’Asie. Les habitants suivent ses principes pour arranger leur logement ou leur bureau et prendre des décisions, en espérant maximiser leur bien-être, leur chance et leur fortune.

 

 

Mots-clés :