Capture d'écran d'un tweet montrant le cratère formé par l'explosion dans la région de Vellore en Inde.
Capture d'écran d'un tweet montrant le cratère formé par l'explosion dans la région de Vellore en Inde. - DR

L’origine mystérieuse de l’explosion qui a eu lieu dimanche 7 février dans le district de Vellore, au sud de l’Inde, serait en passe d’être résolue. La ministre en chef de cette région, J.Jayalalithaa, a affirmé qu’il s’agissait d’une météorite.

Le cratère, retrouvé dans une université privée formant des ingénieurs, était initialement suspecté d’avoir été provoqué par l’explosion d’une grenade ou d’une bombe. Un chauffeur de bus a été tué et trois autres personnes, dont un étudiant, ont été blessées par la déflagration.

Les déclarations de la ministre suscitent toutefois quelques doutes au sein de la communauté scientifique. « La probabilité d’être tué par une météorite est faible, tout comme celle d’assister à la chute d’une météorite. Une équipe de scientifiques a été dépêchée sur place pour examiner le cratère et les résidus alentours », a affirmé le Dr Harsh Vardhan, ministre indien de la science et de la technologie, rapporte le site Hindustan Times.

« La probabilité d’être tué par une météorite est négligeable, même connaît une chute est rare. Une équipe d’enquête des scientifiques est de Vellore pour examiner le cratère et les résidus », explique le Dr Harsh Vardhan, le ministre indien de la science et de la technologie. La famille de la victime et les blessés devraient recevoir une indemnisation financière.

En septembre 2014, une pluie de météorites a fait près de 1.000 blessés en Russie, mais aucun décès « par chute de météorite » n’a encore été répertorié à travers le monde. Si la cause de l’explosion est avérée, il s’agirait d’une première.

Mots-clés :