Enseigne d'un Starbucks Coffee. (Illustration)
Enseigne d'un Starbucks Coffee. (Illustration) - Richard B. Levine/NEWSCOM/SIPA

Un café Starbucks de Riyad, la capitale de l’Arabie saoudite, a interdit l’entrée aux femmes après l’effondrement du mur de séparation qui délimitait la zone des hommes et la zone des femmes dans le café, rapporte le site d’informations emirates247.com.

Starbucks s’engage… à reconstuire le mur

La police religieuse  saoudienne a demandé au café de ne plus autoriser l’entrée aux femmes après une inspection de routine au cours de laquelle ils ont constaté que le mur qui séparait les deux sexes avait disparu. Les managers du café ont expliqué que le mur s’était affaissé au cours d’une bousculade. A la demande du Comité saoudien pour le commandement de la vertu et la répression du vice, une pancarte a été affichée sur les portes du Starbucks demandant aux femmes de ne pas entrer, mais d’envoyer leur chauffeur chercher leur café.

En Arabie saoudite, les murs de séparation sont courants dans le magasins et les restaurants. S’il  n’y en a pas, le lieu ne peut pas être mixte : seuls les hommes ou seules les femmes sont autorisés à entrer. Selon le site Sputnik, Starbucks s’est engagé dans un communiqué à « offrir le même service aux hommes, aux femmes et aux familles » et a assuré travailler « le plus vite possible à la réfection de notre café dans le quartier de Jarir afin de pouvoir accueillir nos clients conformément aux traditions locales ». 

Mots-clés :