Une fusillade éclate à Dublin (Irlande) dans un hôtel lors d'une pesée de boxe le 5 février 2016
Une fusillade éclate à Dublin (Irlande) dans un hôtel lors d'une pesée de boxe le 5 février 2016 - Storyful News

En plein cérémonial de pesée de boxe, un homme a été tué, vendredi à Dublin. Deux autres ont été blessés par des assaillants qui ont ouvert le feu dans l’hôtel Regency, dans le nord de la capitale irlandaise. La scène, surréaliste, montre un boxeur descendre en sous-vêtements de la balance quand les premiers coups de feu retentissent. L’agitation gagne alors la salle, qui évacue dans la précipitation la plus totale.

Selon les médias irlandais, trois hommes apparemment armés de fusils d’assaut AK-47 et habillés comme des policiers aurait tiré, le visage masqué.

«On a marché sur des gens»

Présent dans la salle et pesé quelques secondes avant son adversaire, le boxeur professionnel français Alexandre Lepelley était assis avec son frère juste à côté de l’estrade lors de l’attaque. Sain et sauf, il nous raconte par téléphone la scène dramatique qu’il a vécue : « On a vraiment vu la mort de près… On venait de s’asseoir et on a entendu des coups de feu retentir. On a vu tout le monde se jeter sur nous. On s’est jetés par terre et on a attendu deux, trois minutes. C’est super long… »

Puis voyant une porte s’ouvrir, le boxeur français a décidé de foncer vers cette issue de secours. Il poursuit : « On s’est mis debout, on a marché sur des gens pour s’enfuir. . Il y avait bien 200 personnes dans la salle. Certains restaient par terre mais les tireurs arrivaient. Ils étaient trois. Quand on a entendu tirer, c’était sauve-qui-peut. »

Inévitablement, Alexandre Lepelley avoue avoir pensé aux fusillades des terrasses parisiennes et du Bataclan en novembre dernier. Après quelques minutes, les assaillants seraient partis. La police serait arrivée sur les lieux 10 minutes après les premiers coups de feu.

Mots-clés :