Des piétons dans l'Upper East side, à New York, le 23 janvier 2016, en pleine tempête Jonas.
Des piétons dans l'Upper East side, à New York, le 23 janvier 2016, en pleine tempête Jonas. - Yana PASHKOVA/ AFP

Jonas, l’une des plus grandes tempêtes de neige a balayé la côte Est des Etats-Unis, paralysant les agglomérations de New York et Washington durant tout le week-end. Si bien que les médias américains l’ont vite baptisé « Snowzilla », du nom du monstre Godzilla… En cinq chiffres, 20 Minutes vous explique pourquoi il s’agit d’un phénomène météorologique historique.

  • Plus de 85 millions d’Américains touchés

Forcément, en se focalisant sur la côte Est des Etats-Unis, la tempête Jonas a touché une zone ultra densément peuplée, entre Washington et New York. Pas moins de 85 millions de personnes, autant que la population française, suisse et belge réunies, ont été affectées. La vie s’est pour ainsi dire arrêtée dans toute cette agglomération. A New York par exemple, ponts, tunnels, transports en commun ont été fermés, tandis que les fameux théâtres de Broadway ont baissé le rideau en raison de l’annulation des spectacles. Près de 200.000 personnes ont été affectées par des coupures de courant, qui n’étaient pas toutes, loin s’en faut, rétablies dimanche matin.

>> A lire aussi : les impressionnantes images de Jonas en timelapse

  • Des chutes de neige (presque) record

Il s’agit de la deuxième plus forte tempête de neige depuis 1869. Ce qui a occasionné en un peu plus de 24 heures d’incroyables chutes de neige, immortalisées sur les réseaux sociaux.

Soit 83 centimètres tombés en 24 heures à Purcellville, dans le nord-ouest de Washington, en Virgine. A New York, ce sont 68 centimètres de neige qui sont tombés à Central Park, à 2,5 centimètres du record historique de 2006.

Si la vie semble s’être arrêtée, les Américains en profitent toutefois pour profiter de la neige.

Même chose pour le panda du zoo de Whashington qui s’ébroue dans les flocons

  • Quelque 11.000 vols annulés durant tout le week-end

S’il y a quelques bons côtés dans ces impressionnantes chutes de neige, il y a aussi beaucoup de déconvenues pour les Américains ou les touristes qui devaient voyager vers la côte Est ou en passant par la côte Est. Au total, depuis vendredi, ce ne sont pas moins de 11.000 vols qui ont été annulés. Et ce chiffre pourrait encore grossir dans la journée, vu l’état des pistes.

Sur les routes ce n’est pas forcément mieux. Sur l’I75, par exemple, dans le Kentucky, les chutes de neige ont été si fortes qu’elles ont entraîné un embouteillage géant de milliers de véhicules sur… près de 60 km !

  • Au moins 25 mrots

 

Au moins 25 personnes ont péri en raison de ces intempéries, selon des responsables locaux. Cinq sont mortes dans la région de New York, six en Caroline du Nord, six en Virginie et deux dans le Kentucky, une dans le Maryland, l'Arkansas, l'Ohio, le Delaware, la Caroline du Sud et à Washington. Un nombre important de ces décès est dû à des accidents de la route mais aussi à des attaques cardiaques survenues lors du déblayage de la neige.

>> En images : Dans la gueule de Snowzilla

  • Onze Etats et le district fédéral de Washington en état d’urgence

Les autorités américaines avaient prévu en amont, grâce aux prévisions météorologiques, que Jonas aurait une intensité très importante. D’où le fait que onze Etats ont été placés en état d’urgence dès vendredi. Il s’agit des Etats de la Caroline du Nord, du Delaware, de la Georgie, du Kentucky, du Maryland, du New Jersey, de New York, de la Pennsylvanie, de la Virginie, de la Virginie-Occidentale, et du Tennessee. Sans oublier le disctrict fédéral de Washington.

Heureusement, la tempête Jonas est désormais sur son déclin et se dirige vers l’Atlantique. Dimanche, le temps était au beau fixe sur la côte est.

Mots-clés :