La tempête Jonas a frappé New York, le 23 janvier 2016.
La tempête Jonas a frappé New York, le 23 janvier 2016. - SIPA

Circulation interdite, avions annulés… Les très abondantes chutes de neige qui se poursuivaient ce samedi dans tout l’est des Etats-Unis ont conduit les autorités à prendre des mesures de sécurité.

>> A lire aussi : Voilà à quoi ressemble la tempête Jonas vue de l'espace

Depuis vendredi, la tempête Jonas - surnommée « Snowzilla » par le quotidien Washington Post - a fait au moins quinze morts à New York, en Caroline du Nord, en Virginie, dans le Kentucky, dans l'Arkansas et dans le Maryland.

La neige, qui tombe sans arrêt depuis plus de 24 heures, va continuer à recouvrir la zone la plus densément peuplée des Etats-Unis avant que la « tempête s’affaiblisse dimanche », a prévenu la météo nationale. Les prévisionnistes tablent sur une accumulation de 60 cm sur Washington et sa région samedi soir, avec des vents soufflant jusqu’à 90 km/h, du verglas et des inondations sur les côtes. A Central Park, à New York, 37 cm de neige étaient déjà tombés ce samedi.

>> Diaporama : Dans la gueule de Snowzilla

Des centaines de milliers de personnes ont aussi été privées d’électricité, le poids de la neige ayant rompu le réseau électrique.

Au total, quelque 85 millions de personnes, soit un quart de la population américaine, pourraient être affectées par la tempête, et partout les officiels s’évertuent à demander à la population de ne pas se déplacer et de rester au chaud chez soi.

Dans la capitale Washington, où les bus et métros ont été totalement interrompus pour tout le week-end, seuls quelques voitures de police et des piétons emmitouflés déambulaient dans les rues entièrement vides.

Les aéroports et compagnies aériennes avaient eux anticipé la situation, annulant des milliers de vols samedi et dimanche.

L’intensité de la tempête sur New York, la plus grande ville des Etats-Unis, a été revue à la hausse, au point que les autorités ont interdit, en début d’après-midi, toute circulation routière à l’exception des véhicules d’urgence.

Une décision similaire, effective à partir de 16 h locales (22 h en France), a été prise pour les lignes ferroviaires à destination du nord (Metro North) et de l’est (Long Island Rail Road), ainsi que pour les lignes du métro ouvertes sur l’extérieur.

Dans les trois aéroports de la région, John F. Kennedy, LaGuardia et Newark (New Jersey), plus aucun avion ne décolle ou n’atterrit depuis la nuit de vendredi à samedi.

De nombreux commerces étaient fermés et toutes les représentations de pièces et comédies musicales à Broadway ont été annulées.

« Restez à l’intérieur ! », a conjuré le maire de New York Bill de Blasio lors d’un passage à Coney Island, la célèbre plage de New York, au sud de Brooklyn, retransmis en direct sur sa page Facebook.

« Ce sera très probablement l’une des pires tempêtes de neige de l’histoire de la ville », a-t-il assuré.

 

Mots-clés :