Portrait d'un homme barbu au Tadjikistan en 2013.
Portrait d'un homme barbu au Tadjikistan en 2013. - SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Une étonnante opération de police. Au Tadjikistan, les autorités veulent lutter contre le « radicalisme » musulman, et notamment à coup de rasoir. En un an, environ 13 000 hommes barbus ont été rasés de force. En outre, plus de 160 magasins de vêtements traditionnels musulmans ont été fermés, annonce ce jeudi la chaîne d’information Al Jazeera.

1 700 femmes ont cessé de porter le voile intégral

Le chef de la police de la région de Khatlon, proche de la frontière afghane, a annoncé ce bilan lors d’une conférence de presse mercredi. Il a précisé que les autorités avaient aussi convaincu plus de 1 700 femmes et filles musulmanes de ne plus porter le voile intégral.

Dans ce pays d’Asie centrale de 7,1 millions d’habitants, 90 % de la population est musulmane sunnite et 5 % chiite. L’islam est la religion d’Etat, mais le régime, laïc, tente d’endiguer depuis plusieurs années ce qu’il définit comme des « traditions indésirables » venues de son voisin, l’Afghanistan.

Ainsi, en septembre 2015, la Cour suprême a interdit le parti de la Renaissance islamique du Tadjikistan. Le 13 janvier, le Parlement a adopté une loi pour interdire les noms « étrangers à la culture et aux traditions » tadjikes.

Mots-clés :