Ilustration grippe aviaire
Ilustration grippe aviaire - JAUBERT/SIPA

Comme la Corée du Sud ou le Japon, le Portugal a réagi à la réapparition de la grippe aviaire en France. Ce mercredi, on a appris que Lisbonne a interdit temporairement l’importation de « volailles françaises vivantes destinées à être vendues sur les marchés ».

>> A lire aussi : Le virus n’est pas transmissible à l’homme, rappellent les autorités

La décision est effective depuis le 5 janvier, a précisé le ministère de l’Agriculture. Celui-ci ajoute que « la mesure pourrait être levée rapidement en fonction des informations provenant de France ».

Le Portugal a également interdit la vente de volailles vivantes sur les marchés dans plusieurs zones du pays considérées comme étant « à risque ».

En tout, 69 foyers de grippe aviaire ont été détectés dans plusieurs élevages du sud-ouest de la France depuis fin novembre.

Mots-clés :