Capture écran du compte Facebook de l'université palestinienne de Birzeit, le 11 janvier 2016. Photo @Yasser Darwis
Capture écran du compte Facebook de l'université palestinienne de Birzeit, le 11 janvier 2016. Photo @Yasser Darwis - Facebook/université Birzeit

Une université palestinienne a été la cible d’un raid de l’armée israélienne, dans la nuit de dimanche à lundi. Les soldats ont saisi du matériel et provoqué des dégâts dans l’Université palestinienne de Birzeit, près de Ramallah en Cisjordanie occupée.

قامت قوة من جيش الاحتلال تقدر ب 15 عشر سيارة عسكرية باقتحام الحرم الجامعي في تمام الساعة 50 : 02 فجر هذا اليوم.تم اقتحا…

Posté par ‎Birzeit University | جامعة بيرزيت‎ sur dimanche 10 janvier 2016

« Un grand nombre de soldats sont entrés de force à 02H30 du matin dans l’université. Ils ont fait sauter des serrures et ont pénétré dans trois bâtiments, interdisant aux gardes de l’université de s’en approcher », a précisé à l’AFP Ghassan Khatib, le vice-président de cette université.

L’armée israélienne a saisi du matériel informatique, des haut-parleurs ainsi que d’autres équipements utilisés par le Conseil étudiant, a-t-il ajouté. Une liste affiliée aux islamistes du Hamas a remporté en avril 2015 les élections au sein de ce Conseil.

« Matériel de propagande » saisi

Sur sa page Facebook, l’Université a publié des photos montrant des salles mises à sac. Ghassan Khatib a dénoncé « une violation de l’enceinte de l’Université, en totale contradiction avec le droit international qui proclame la sanctuarisation des établissements scolaires ».

Le compte de l'université mentionne aussi l'arrestation d'un homme, M. Banna, présenté comme «coordonnateur de la commission des disciplines du Conseil étudiant», et enseignqnt en faculté.

اعتقلت قوات الاحتلال الاسرائيلي منسق لجنة التخصصات في مجلس الطلبة الطالب أسيد البنا الذي يدرس في كلية الحقوق والإدارة العامة بتخصص علوم سياسية، من منزله في بيتونيا.

Posté par ‎Birzeit University | جامعة بيرزيت‎ sur dimanche 10 janvier 2016

Une porte-parole de l’armée israélienne a affirmé que « du matériel de propagande du Hamas » a été saisi lors de ce raid car il constitue « une incitation à la violence ». Cette université a déjà été l’objet d’un raid de l’armée israélienne, en juin 2014.

Mots-clés :