Rassemblement le 31 décembre 2015 devant la gare centrale de Cologne
Rassemblement le 31 décembre 2015 devant la gare centrale de Cologne - Markus Boehm dpa

Les agressions sans précédent la nuit du Jour de l’an à Cologne en Allemagne ont entraîné le dépôt de 516 plaintes, dont environ 40% pour des faits d'agression sexuelle. Un nouveau bilan dressé par la police ce dimanche 10 janvier 2016. Samedi le bilan du nombre de plaintes avait déjà été fortement relevé, à 379. Dix-neuf personnes sont pour l'instant considérées comme suspectes, a indiqué la police dans un communiqué sans autre détail.

Un peu plus tôt dans la journée, le ministre allemand de a Justice Heiko Maas a affirmé que ces violences contre les femmes ont très vraisembablement été coordonnées et planifiées. Il a estimé dans une interview accordée au quotidien Bild : « Quand une telle horde se rassemble pour enfreindre la loi, cela paraît sous une forme ou une autre planifié. Personne ne me fera croire que cela n’a pas été coordonné ou préparé. »

Alors que la police suspecte des demandeurs d’asile, le ministre a mis en garde contre tout amalgame avec les réfugiés qui arrivent en Allemagne. Le pays a vu affluer en 2015 plus d'un million de demandeurs d'asile.

Mots-clés :