Bo et Sunny, les deux chiens de la famille Obama, sur la pelouse de la Maison Blanche, le 19 août 2013.
Bo et Sunny, les deux chiens de la famille Obama, sur la pelouse de la Maison Blanche, le 19 août 2013. - Pete SOUZA / THE WHITE HOUSE / AFP

Sa cible se nommait Bo, « premier chien » des Etats-Unis. Un homme de 49 ans, qui projetait apparemment d’enlever l'un des deux chiens d’eau portugais de la famille Obama à la Maison Blanche a été arrêté cette semaine à Washington, selon des médias américains.

Scott Stockert, originaire du Dakota du Nord, a été arrêté mercredi dans un hôtel de la capitale fédérale par le Secret Service, chargé de la protection du président américain, après avoir été alerté des desseins de l’homme par le bureau du Minnesota du service. Devant un juge, il aurait reconnu avoir évoqué, dans un message à sa fille, son intention de kidnapper Bo, car la famille du président « n’en prenait pas soin », rapporte la chaîne Fox 5.

Deux fusils, une machette et un gourdin retrouvés dans sa voiture

L’homme, incohérent, aurait dit aux policiers être le fils de John F. Kennedy et Marilyn Monroe, s’appeler Jésus Christ et vouloir se présenter à l’élection présidentielle. Mais il avait dans sa voiture deux fusils et plus de 300 balles, ainsi qu’une machette et un gourdin de 45 cm, ce qui lui a valu le chef d’inculpation de possession d’armes non enregistrées auprès des autorités.

Il a comparu jeudi devant un tribunal de Washington. Un juge l’a libéré vendredi avec un bracelet électronique, sous conditions, notamment : ne pas s’approcher de la Maison Blanche et du Capitole.

Mots-clés :