L'artiste Milo Moire proteste contre les violences commises lors du nouvel an à Cologne, le 8 janvier 2015. AP Photo/Dorothee Thiesing.
L'artiste Milo Moire proteste contre les violences commises lors du nouvel an à Cologne, le 8 janvier 2015. AP Photo/Dorothee Thiesing. - Dorothee Thiesing/AP/SIPA

L'enquête sur les violences et vols survenus le soir du Nouvel An à Cologne, en Allemagne, progresse. La police effectue des vérifications sur 31 «suspects» au total, dont 18 demandeurs d'asile, a annoncé ce vendredi le ministère fédéral de l'Intérieur.

Ces personnes sont soupçonnées de vols et de violences physiques. Le porte-parole du ministère de l'Intérieur n'a pas évoqué de suspects concernant les agressions sexuelles commises au même moment ni mentionné d'interpellations à ce stade.

>> A lire aussi : Que sait-on des agressions lors du Nouvel An?

La police locale de Cologne, qui est distincte de la police fédérale et était aussi déployée dans le centre-ville le soir de la Saint-Sylvestre, parle de son côté de plus de 120 plaintes pour agressions sexuelles enregistrées par ses services à ce jour. Cette dernière avait jusqu'ici fait état de 16 personnes suspectes faisant l'objet de vérifications, sans donner aucun autre détail.

Mots-clés :