Le militant américain anti-gouvernement Ammon Bundy, le 3 janvier dans l'Oregon.
Le militant américain anti-gouvernement Ammon Bundy, le 3 janvier dans l'Oregon. - R.BOWMER/AP/SIPA

De notre correspondant aux Etats-Unis,

Des chapeaux de cow-boy, des red necks barbus et des flingues. Non, ce n’est pas le scénario du dernier western de Tarantino mais celui du face à face qui oppose des miliciens armés au gouvernement américain depuis samedi dans l’Oregon. Mais comme cela se passe dans un coin paumé et qu’il n’y a pas d’otage, le FBI préfère, pour l’instant, jouer la montre.

Que se passe-t-il ?

Des miliciens armés ont pris le contrôle d’un bâtiment du Malheur Wildlife Refuge, un parc national perdu au milieu de l’Oregon, dans le grand Ouest américain. Ils protestent contre la condamnation de Dwight Hammond, 73 ans, et de son fils Steven, 46 ans, à cinq ans de prison pour avoir mis le feu à des terres fédérales sur lesquelles ils détenaient des droits de pâture pour leur bétail. Mais les deux hommes ont pris leurs distances avec le mouvement, expliquant qu’ils avaient toujours « respecté la loi » et qu’ils se présenteraient en prison « pour y purger leur sentence ».

Combien sont-ils exactement ?

Le groupe affirme que 150 personnes occupent les lieux. Mais selon des médias locaux, il s’agit du nombre de personnes qui a manifesté dans la ville voisine de Burns, ce week-end. La milice qui mène le siège ne compterait qu’une quinzaine de membres, selon la radio OPB.

Qui sont-ils ?

Il s’agit d’un groupe pro-armes et anti-gouvernement mené par Ammon Bundy. Son père, Cliven Bundy, est un éleveur médiatique du Nevada qui s’est déjà illustré par ses actions de force contre le gouvernement en 2014. Son fils a déclaré qu’il voulait mettre fin à la « tyrannie » du gouvernement et forcer ce dernier à rendre des terres fédérales aux fermiers locaux. Il s’est dit prêt à lutter « des années » et à « mourir » pour cette cause.

 

Here it is. Please know these men will speak to people civilly. Do not go up there guns blazing. Stay safe and smart. Please go to this link and sign. The injustice that is being done to this family is the real issue. Please sign! https://petitions.whitehouse.gov/petition/commute-sentences-dwight-lincoln-hammond-jr-and-steven-dwight-hammond-both-harney-county-oregon

Posted by Sarah Dee Spurlock on Saturday, January 2, 2016

Que font les autorités ?

Elles jouent la montre. Obama est « au courant » de la situation mais il laisse le FBI s’en occuper, a indiqué la Maison Blanche. Washington veut éviter un assaut sanglant comme lors du siège de Waco, en 1993, qui s’était soldé par la mort de plus de 80 personnes. Le FBI indique vouloir résoudre « pacifiquement » la situation.

Et les Mormons, dans tout ça ?

Lundi, l’Eglise mormone a « fermement condamné » l’action du groupe. Dans une vidéo, Ammon Bundy a invoqué sa foi pour justifier son action, expliquant que Dieu n’était « pas content » de la situation et de la condamnation des Hammond.

Que disent les candidats à la présidentielle ?

Ils sifflent la fin de la récré. Alors qu’il surfe sur le sentiment anti-gouvernement, le républicain Ted Cruz a appelé la milice à « se rendre pacifiquement ». « Ils ont le droit constitutionnel de manifester, mais pas d’utiliser la violence et la menace », estime-t-il. Son compère Marco Rubio, lui, a dénoncé l’action de « hors-la-loi ». On attend encore la réaction de Donald Trump…

Mots-clés :