un énorme incendie fait rage jeudi dans un hôtel de luxe de Dubaï, près de la plus haute tour du monde, Burj Khalifa;
un énorme incendie fait rage jeudi dans un hôtel de luxe de Dubaï, près de la plus haute tour du monde, Burj Khalifa; - Sina Bahrami/AP/SIPA

Un spectaculaire incendie a embrasé jeudi un hôtel de luxe de Dubaï, faisant au moins 16 blessés. 20 minutes fait le point sur cet étrange fait divers.

Que s’est-il passé ?

L’incendie s’est déclaré peu après 21h30 (18h30 en France) dans l’hôtel cinq étoiles Address Downtown, situé dans un gratte-ciel de 63 étages au centre de Dubaï, à quelques encablures de la plus haute tour du monde, Burj Khalifa (828 mètres).

Des boules de feu sont tombées sur une terrasse du bâtiment et ont ensuite gagné d’autres étages, selon un témoin. Un épais nuage de fumée noire flottait au-dessus de la tour.

 

« Le feu a pris au milieu de l’hôtel et s’est propagé comme la foudre », a pour sa part indiqué un photographe de l’AFP, Karim Sahib, ajoutant : « Des gens aux alentours se sont mis à courir pour fuir la zone ». « Nous avons vu du feu sortir des étages supérieurs » et « des gens ont commencé à crier et à s’enfuir de l’hôtel », a rapporté Kumar, un résident indien de Dubaï. En quelques minutes, « le feu était partout dans le bâtiment ». « Ce qui était étrange, c’est que le feu disparaissait et réapparaissait, il était concentré principalement au milieu du bâtiment », a dit de son côté un touriste saoudien, Mohammed al-Majed.

Selon les autorités de Dubaï, l’incendie s’est déclaré au 20e étage de l’Address Downtown mais à l’extérieur du gratte-ciel qui abrite cet hôtel luxueux qui comprend sept restaurants, des chambres et des appartements pour des résidences de plus longue durée.

Combien y a-t-il de victimes ?

Un premier bilan officiel a fait état de 16 blessés dont 14 légèrement. Aucun enfant ne figure parmi les victimes, a précisé le bureau de presse du gouvernement de l’émirat. Une personne a eu une crise cardiaque, mais n’est pas morte. Les blessés ont été soignés sur place. Le chef de la police de Dubaï, le général Khamis Matar al-Mzeina, s’est borné à indiquer que « tous les résidents de l’hôtel ont été évacués » sans préciser leur état. Il n’a donné aucune information sur le personnel de l’hôtel.

Un photographe a été sauvé miraculeusement. Il s’était accroché à une corde au 48e étage et est resté suspendu dans le vide pendant une demi-heure pour échapper à l’incendie. « J’ai vu une corde à forte résistance » attachée à une nacelle extérieure utilisée par les laveurs de carreaux de l’hôtel. « J’en ai déroulé environ 30 mètres, je l’ai fixée à ma ceinture et à mon équipement photo et je suis descendu du balcon ».

La corde « m’a sauvé », a-t-il dit. « J’avais peur de m’évanouir à cause de la fumée ». Seul un mur séparait son balcon du feu. Il a commencé à alerter ses collègues par téléphone et textos, leur demandant de contacter les équipes de secours.

Le feu a-t-il été circonscrit ?

Quatre escadrons de pompiers ont été mobilisés pour éteindre l’incendie, tandis que des ambulances sont très vite arrivées sur les lieux survolés par des hélicoptères. Le feu n'était pas totalement circonscrit vendredi en début d'après-midi: une épaisse fumée noire se dégageait toujours de plusieurs étages de l'hôtel, a rapporté un photographe de l'AFP.

Les rues menant au bâtiment étaient fermées et des curieux s'arrêtaient à distance pour prendre des photos.

 

Où en est l’enquête ?

L’origine de l’incendie reste indéterminée à ce stade. Si l’hypothèse d’un acte terroriste a été évoquée, elle ne semble pour l’heure pas privilégiée. Selon la correspondante de BFMTV à Dubaï, plusieurs pistes sont étudiées par les enquêteurs : un feu accidentel dans une chambre ou dans la cuisine de l’hôtel, un accident lié à un feu d’artifice, un court-circuit, un barbecue qui se serait embrasé…

Comment ont été pris en charge les clients de l’hôtel ?

Les résidents de l’hôtel vont être relogés par les autorités de Dubaï, a précisé le gouvernement local. Sur les réseaux sociaux, des habitants ont proposé aux sinistrés de venir loger chez eux. « Si vous êtes à Dubaï, que vous êtes affectés par l’incendie et que vous avez besoin de rester quelque part cette nuit, utilisez le hashtag #needanaddress ».

Malgré cet incendie spectaculaire, les fêtes du Nouvel An ont continué selon le programme. Peu après minuit, le ciel de Dubaï s’est illuminé de dizaines de feux d’artifice tirés entre autres depuis la tour Burj Khalifa. Des dizaines de milliers de personnes y ont assisté.

Mots-clés :