Une vidéo fait scandale en Espagne. On y voit deux agents de police pousser sans ménagement une femme hors de son fauteuil roulant, jusqu’à ce qu’elle tombe par terre. C’est ainsi que cette Marocaine a été expulsée du poste frontière de Beni Ensar à Melilla, l’enclave espagnole située sur la côte nord-ouest de l’Afrique, en face de la péninsule Ibérique.

Polémique

Les deux policiers ont expulsé sans ménagement cette femme marocaine, dont l’invalidité fait débat. Des ONG marocaines ont ainsi largement relayé cette vidéo et dénoncé l’attitude des policiers. Selon le journal local Melilla Hoy, qui cite des associations marocaines, la femme voulait se rendre en Espagne pour se faire soigner.

Mais la police espagnole se défend de toute maltraitance et affirme que la femme feignait d’être handicapée. « Elle faisait semblant d’être inconsciente, comme on peut très bien le voir sur ces images », affirme la préfecture de police, pour qui la chute « n’est pas naturelle ». La preuve, « elle ne lâche pas son téléphone portable », et elle aurait refusé d’être aidée une fois au sol, toujours selon la police.

Et la polémique enfle. Un syndicat de police espagnol, le SUP, a affirmé mercredi que cette vidéo n’était qu’un « montage », et que la femme était connue des autorités pour avoir déjà tenté à plusieurs reprises d’entrer en territoire espagnol sans papiers, à grand renfort de « faux malaises ». Le chef de la police de Melilla, Óscar San Juan, a expliqué qu’elle avait été examinée par un médecin auparavant, et qu’elle était « en parfaites conditions » de santé.

Mots-clés :