Trois groupes japonais ont présenté une équipe de robots «décontaminateurs» pour nettoyer les bâtiments des réacteurs de Fukushima.
Trois groupes japonais ont présenté une équipe de robots «décontaminateurs» pour nettoyer les bâtiments des réacteurs de Fukushima. - TORU YAMANAKA / AFP

L'un projette de l'eau sous pression, le deuxième de la glace carbonique pulvérisée et le troisième utilise une surface abrasive et un système d'aspiration. Cette équipe de robots «décontaminateurs», présentée par trois groupes japonais à Tokyo mercredi, a été conçue pour nettoyer les bâtiments des réacteurs nucléaires inaccessibles à l'homme à la centrale accidentée de Fukushima.


Voir la vidéo originale par ici

Mitsubishi Heavy Industries (MHI), Toshiba et Hitachi-GE Nuclear Energy ont développé ces trois imposants engins sur chenilles (escortés d'un équipement de fourniture d'air comprimé), capables de se déplacer sur instructions dans les installations pour y effectuer des tâches de nettoyage.

>> A lire aussi: L'après-tsunami au Japon vu par Google Street View

Un chantier parti pour durer une quarantaine d'années

Ils sont censés intervenir dès l'année prochaine aux deuxième et troisième niveaux des bâtiments des réacteurs ravagés de la centrale Fukushima Daiichi, gravement endommagée par le tremblement de terre et le tsunami du 11 mars 2011. Trois des six coeurs de réacteurs ont fondu et la radioactivité dans ces parties des bâtiments est telle que l'homme ne peut y pénétrer.

Ces robots sont développés en collaboration avec l'Irid, un organisme spécialement créé par les pouvoirs publics afin de concevoir de nouvelles technologies spécifiques pour le démantèlement de la centrale de Fukushima, un chantier parti pour durer une quarantaine d'années. «L'appui de sociétés partenaires est essentiel pour décontaminer le site», a insisté dans un communiqué la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco), exploitante du site.

Mots-clés :