VIDEO. Arabie saoudite: Une employée de maison amputée d'une main après s'être plainte de son travail

ARABIE SAOUDITE New Delhi a déposé une protestation officielle auprès de l'Arabie Saoudite après l'attaque «brutale» dont a été victime l'employée indienne...

M.C.

— 

Kasthuri Munirathinam, une employée de maison indienne, a eu la main coupée par son employeur saoudien.

Kasthuri Munirathinam, une employée de maison indienne, a eu la main coupée par son employeur saoudien. — Youtube

Kasthuri Munirathinam, une Indienne de 55 ans travaillant comme employée de maison en Arabie Saoudite, endurait une série de violences et d'humiliations depuis qu'elle a pris son emploi il y a trois mois, selon sa famille. Et «quand elle a essayé d'échapper à la torture et au harcèlement, la femme qui l'emploie lui a coupé la main», raconte sa soeur.

«J'ai compris qu'ils allaient me faire du mal, alors j'ai dit à la femme que je n'avais pas besoin d'argent, et que je voulais juste rentrer en Inde», témoigne Kasthuri Munirathinam dans une vidéo, depuis son lit d'hôpital. Selon son récit, son employeuse l'a alors enfermée dans une pièce. «Je pleurais, je lui ai demandé d'ouvrir la porte. Puis j'ai décidé de m'échapper par la fenêtre, mais alors la femme m'a vue et m'a coupé la main.» La victime dit alors avoir chuté du troisième étage.

Des dizaines de milliers d'Indiens travaillent comme employés de maison en Arabie saoudite et dans d'autres pays du Golfe, et leur traitement par leurs employeurs fait parfois la Une des médias en Inde. Cette fois, la diplomatie indienne à Ryad a déposé une protestation officielle auprès du ministère des Affaires étrangères saoudien.

Elle se plaignait de ses conditions de travail

Le chef de la diplomatie indienne a dénoncé l'attaque «brutale» dont a été victime Kasthuri Munirathinam, qui d'après sa famille se plaignait de ses conditions de travail. «Amputation de la main d'une Indienne : nous sommes très perturbés par la manière brutale avec laquelle a été traitée cette Indienne en Arabie saoudite», a dit Sushma Swaraj sur twitter. «C'est inacceptable. Nous l'avons fait savoir aux autorités saoudiennes», a-t-il ajouté, précisant que l'ambassade était en contact avec la victime.

Plusieurs médias indiens ont diffusé des images de la victime sur son lit d'hôpital, où elle se remet tandis que les diplomates indiens tentent d'organiser son rapatriement. «Nous sommes en contact avec cette femme, l'hôpital et la police locale. Elle va recevoir toute l'aide possible de l'ambassade», précise le ministère des Affaires étrangères indien. L'incident survient quelques semaines après le départ précipité de New Delhi d'un diplomate saoudien soupçonné de viol.