Mali: Fin de la prise d'otages qui a fait au moins huit morts

MALI Les forces maliennes ont mis fin dans la nuit de vendredi à samedi à une prise d'otages par un commando armé dans un hôtel de Sévaré...

20 Minutes avec AFP

— 

Des soldats maliens accompagnés de militaires français patrouillent le 3 juin 2015 dans la région de Tombouctou

Des soldats maliens accompagnés de militaires français patrouillent le 3 juin 2015 dans la région de Tombouctou — Philippe Desmazes AFP

C'est terminé. Les forces maliennes ont mis fin à prise d'otage de l'Hôtel Byblos de Sévaré. «Les opérations» déclenchées par le Mali «ont été finalisées, l'hôtel a été nettoyé», a déclaré une première source militaire. Ses informations ont été confirmées par une autre source, qui a assuré: «Cette fois, c'est fini». Plusieurs personnes retenues depuis vendredi matin ont été libérées dont «cinq étrangers». lors d'une opération marquée par au moins huit morts de source militaire, sept selon le gouvernement malien.

Les assaillants avaient fait irruption vendredi vers 7h (9h, heure française) à l'Hôtel Byblos de Sévaré, ville à plus de 620 km au nord-est de Bamako où séjournent régulièrement des expatriés. Des personnels de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) étaient des habitués des lieux, d'après des habitants et sources militaires.

«Cinq étrangers ont été évacués vers Bamako»

Les forces maliennes avaient bouclé la zone et tentaient, depuis lors, de les «déloger» de l'hôtel, mais leurs opérations étaient rendues «délicates» par la présence d'otages, avait expliqué vendredi dans la journée une des sources militaires. «On ne peut pas dire que tout est terminé, mais un certain nombre d'otages» ont été libérés à la faveur de l'intervention des forces spéciales maliennes, a indiqué une autre source militaire jointe samedi vers 1h.  

Une source militaire distincte a également fait état de l'intervention des forces spéciales maliennes ayant permis de libérer plusieurs otages: il y avait «cinq étrangers, qui ont été évacués vers Bamako». Elle n'était pas en mesure de préciser leurs nationalités.

Dans un communiqué diffusé vendredi soir, le gouvernement malien avait annoncé un «bilan provisoire» comprenant «cinq morts, deux blessés» du côté des forces armées maliennes (Fama) et «deux tués» dans le camp des terroristes ainsi que l'arrestation de sept suspects, sans plus de détails.

Mots-clés :