Migrants: La police hongroise fait usage de gaz lacrymogènes à la frontière serbe

IMMIGRATION Depuis mardi, les migrants qui traversent le mur barbelé risquent jusqu'à plusieurs années de prison...  

20 Minutes avec AFP

— 

Des policiers hongrois utilisent des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour empêcher des migrants de passer la frontière entre la Serbie et la Hongrie.

Des policiers hongrois utilisent des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour empêcher des migrants de passer la frontière entre la Serbie et la Hongrie. — AFP

Malgré la sévérité des peines et la violence, les migrants tentent toujours de passer la frontière pour rejoindre le nord de l'Europe. La police hongroise a fait usage de gaz lacrymogènes après avoir été la cible de jets de pierres et de bouteilles de la part de migrants massés du côté serbe de la clôture barbelée séparant les deux pays, à Röszke, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Retrouvez en direct les événements de ce mercredi 16 septembre 2015 par ici.

Gaz et canons à eau

La police hongroise a également fait usage de canons à eau.

Sur Twitter, certains médias publient des photos dévoilant les migrants se protégeant des gaz.

La chaîne d'information américaine CNN dévoile également une photo de l'attaque avec des gaz lacrymogènes.

Le reporte d'iTélé, Guillaume Auda publie également des photos des migrants repoussés  dans la violence.

 

 

 

 

Mots-clés :