Prise d'otage au Mali: L'ONU annonce 5 morts parmi ses contractuels, dont deux Ukrainiens

ATTAQUE «Deux Blancs» sont notamment morts dans l'attaque, ont déclaré des sources militaires...

A.-L.B. avec AFP

— 

Des militaires maliens à Gao, au Mali, le 31 décembre 2013.

Des militaires maliens à Gao, au Mali, le 31 décembre 2013. — Alain ROBERT/APERCU/SIPA

La sanglante prise d'otages par un commando armé dans un hôtel de Sévaré, dans le centre du Mali, à laquelle les forces maliennes ont mis fin samedi, a fait au moins 12 morts et n'avait toujours pas été revendiquée dimanche matin.

« Il y a eu 12 morts au total » durant les opérations dans cette ville située à plus de 620 km au nord-est de Bamako, a affirmé samedi à l’AFP un responsable militaire malien : « Cinq Fama (membres des Forces armées maliennes), cinq terroristes et deux Blancs » dont les identités et nationalités sont en cours de vérification. 

Cinq employés travaillant pour des compagnies sous-traitantes de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) ont été tués, a annoncé la Misnuma: Il s'agit d'un Malien, d'un Népalais, d'un Sud-Africain et deux Ukrainiens. Elle a ajouté que quatre étrangers sont rescapés: deux Sud-Africains, un Russe et un Ukrainien.

Un Sud-Africain tué

Les assaillants, non officiellement identifiés, ont fait irruption à l’hôtel Byblos vendredi vers 7h00. Les forces maliennes ont bouclé la zone et réussi à déloger les assaillants dans la nuit de vendredi à samedi.

Les opérations contre les preneurs d’otages à l’intérieur de l’hôtel ont été menées par les forces spéciales de la gendarmerie malienne, « avec le concours et l’assistance (des) partenaires » du Mali, a déclaré une source au ministère malien de la Défense. Elles ont permis de « libérer quatre otages », a-t-elle ajouté, refusant de s’exprimer sur leurs identités et nationalités.

Samedi après-midi, l’Afrique du Sud a confirmé la présence à Sévaré de trois de ses ressortissants, dont un a été tué. Les deux autres sont en sécurité.

Vérifications de la France

Le ministère français des Affaires étrangères a déclaré encore procéder à des « vérifications » sur la présence supposée d’un de ses citoyens à l’hôtel ou parmi les victimes.

Située dans le centre du pays, Sévaré est une ville stratégique, dotée du plus important aéroport de la région. Mais la région, dangereuse, est traversée par de nombreux djihadistes.

Mots-clés :