La nouvelle version de l’application photos de Google commet des erreurs, de grosses erreurs. Notamment dans l’attribution automatique des tags, ces mots-clés qui s’appliquent aux photos lorsque le logiciel reconnaît de la nourriture ou des paysages, par exemple. Mais ce lundi, un jeune afro-américain a eu la mauvaise surprise de découvrir que des portraits pris avec sa petite amie avaient été taguées « gorilles » par Google.

Des gens « taggués comme étant des chiens »

Rapidement, les équipes de Google ont répondu au message de Jacky Alcine afin de résoudre le problème. « Quel genre d’échantillon d’images avez-vous collecté pour aboutir à ce résultat ? », les avait interpellé le jeune programmeur informatique. C’est le chef de l’architecture des applications sociales de Google qui lui a répondu directement. Le problème serait lié à la couleur de la peau et à l’éclairage de la photo : « Nous avions le problème avec toutes sortes de gens taggués comme étant des chiens, pour les mêmes raisons », a expliqué Yonatan Zunger.

Mots-clés :