L'université de Cluj, en Roumanie, en 2004.
L'université de Cluj, en Roumanie, en 2004. - D. Mihailescu / AFP

Deux suicides et deux tentatives sont survenus, entre mars et avril, dans la communauté des étudiants français en médecine de l’université de Cluj, en Roumanie. Une série qui inquiète, selon France Info, les autorités françaises qui ont choisi de dépêcher un psychiatre sur place et d’ouvrir, via Skype, un service de téléconsultation, ainsi qu’une plate-forme téléphonique disponible 24 heures/24.

En Roumanie, ils saisissent leur dernière chance de devenir médecin

Ainsi pour le psychiatre Pascal Pannetier, « on ne peut pas rester avec l’idée qu’il s’agit simplement d’une coïncidence ou de problèmes personnels. Tous les groupes de parole et tous les entretiens individuels que j’ai mis en place allaient dans le même sens : ils sont tous soumis à une très forte pression, des études, d’un devoir de performance, de devoir faire ses preuves, d’être à la hauteur des espérances familiales ».

Chaque année la filière francophone de médecine de l’université de Cluj accueille 80 étudiants. En partant en Roumanie, ils saisissent leur dernière chance de devenir médecin après avoir été recalés dans leur pays. Parce qu’ils ont échoué en France, ils peuvent avoir le sentiment d’être méprisés par leur corporation.

« Elle ne savait pas ce qu’elle allait faire. Ça lui a pris d’un coup »

Dans un entretien à BFMTV, le père de Margaux Baudin, une des étudiantes qui a mis fin à ses jours en mars, tente lui aussi une explication : « Ce geste irrémédiable est plutôt un burn-out qu’autre chose. Tous les médecins nous ont dit qu’une heure avant, elle ne savait pas ce qu’elle allait faire. Ça lui a pris d’un coup. »

L’éloignement et l’isolement dont sont victimes les étudiants restent ainsi une piste solide pour expliquer ces drames. Le psychiatre souligne : « Quand vous êtes en France, vous pouvez plus facilement consulter, en français, voir un psychologue ou un psychiatre. Quand vous êtes en Roumanie et que la seule personne qui peut vous soigner, c’est votre prof, c’est beaucoup plus difficile de faire la démarche de se faire aider. »

Mots-clés :