Edward Snowden dénonce les lois post-«Charlie Hebdo» en France

SURVEILLANCE Selon lui, aucun programme de surveillance de masse n’a permis d’empêcher les attentats...

L.B.

— 

L'ancien consultant de la NSA Edward Snowden interviewé dans l'émission "Last Week Tonight".

L'ancien consultant de la NSA Edward Snowden interviewé dans l'émission "Last Week Tonight". — HBO

Edward Snowden dénonce les lois post-Charlie en France. Dans une longue interview exclusive publiée le 22 mai par The Guardian, le lanceur d’alerte, qui a révélé les détails de l’espionnage de millions de citoyens par la NSA, met notamment en garde contre les réponses apportées au terrorisme en Hexagone, décrivant une tragédie.

Les programmes de surveillance de masse n’empêchent pas les attentats

Selon lui, aucun programme de surveillance de masse n’a permis d’empêcher les attentats de Paris et « s’ils l’ont fait, c’est au prix d’une dégradation inacceptable des droits ». « On sait que pour l’attaque à Charlie Hebdo, celle au Canada, celle en Australie, tous ces individus étaient repérés par les gouvernements avant les attaques. Ce n’est pas par manque de surveillance mais par trop de surveillance que nous n’avons pas été en mesure de comprendre ce qui se passait », souligne Edward Snowden.

Il est par ailleurs intervenu au sujet de la réforme visant à limiter la capacité de l’Agence nationale de sécurité (NSA) de collecter des données aux Etats-Unis, rejetée ce samedi par le Sénat. Cette réforme présentait comme une réponse au scandale suscité par les révélations d’Edward Snowden il y a bientôt deux ans.

En France, l’Assemblée nationale a adopté le controversé projet de loi sur le renseignement qui prévoit notamment les boîtes noires pour surveiller le Web et trouver les terroristes en puissance.