Etats-Unis: 20 ans de prison pour avoir empoisonné son fils avec du sel

JUSTICE En janvier 2014, Lacey Spears a obligé son fils à ingérer de fortes quantités de sel via une sonde alimentaire. Elle a été condamnée à 20 ans de prison ferme…

20 Minutes avec AFP

— 

Le petit Garnett-Paul Spears avait été obligé par sa mère d'ingérer de fortes quantités de sel via une sonde alimentaire alors qu'il était hospitalisé en janvier 2014.

Le petit Garnett-Paul Spears avait été obligé par sa mère d'ingérer de fortes quantités de sel via une sonde alimentaire alors qu'il était hospitalisé en janvier 2014. — Capture d'écran / Google Maps

Une Américaine de 27 ans a été condamnée mercredi à White Plains (Etat de New York) à au moins 20 ans de prison, pour avoir empoisonné son fils de 5 ans en lui faisant ingérer d'énormes quantités de sel.

Le juge Robert Neary, a fait cependant montre d'une relative clémence envers Lacey Spears, n'imposant pas la peine maximale possible d'au moins 25 ans de prison, estimant que la condamnée souffrait d'une maladie mentale, connue comme «syndrome de Münchhausen par procuration».

«Cinq ans de tourment et de souffrances» pour l’enfant

Le petit Garnett-Paul Spears avait été obligé d'ingérer de fortes quantités de sel via une sonde alimentaire alors qu'il était hospitalisé en janvier 2014. Auparavant, l'enfant avait été régulièrement hospitalisé, et avait subi selon le procureur des opérations inutiles, la jeune mère cherchant ainsi selon eux à «se valoriser».

Le juge a dénoncé un crime «d'une cruauté absolue», accusant la jeune mère d'avoir imposé à son fils «cinq ans de tourment et de souffrances».

Mais alors que la maladie n'avait pas été évoquée au procès, il a indiqué qu'«il ne fallait pas être psychiatre pour réaliser que vous souffrez du syndrome de Münchhausen par procuration». «Pourquoi n'avez-vous pas cherché à vous faire aider», a-t-il demandé à la jeune mère qui est restée sans réaction. Ce syndrome pousse un parent à provoquer chez l'enfant des problèmes de santé graves à répétition, pour ensuite le faire soigner.