Des membres des Forces spéciales tunisiennes sécurisent le musée Bardo à Tunis après une attaque terroriste, le 18 mars 2015
Des membres des Forces spéciales tunisiennes sécurisent le musée Bardo à Tunis après une attaque terroriste, le 18 mars 2015 - AFP

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

Ce que l'on sait de l'attaque du musée Bardo à Tunis, en Tunisie, ce mercredi vers 12h30:

- Deux Français ont été tués dans l'attaque, sept autres ont été blessés
- L'attaque du musée a tué 17 touristes, selon le ministre tunisien des relations avec les institutions constitutionnelles Kamel Jendoubi.
- L'attaque est terminée et le musée a été évacué
- Deux assaillants ont été tués, deux ou trois autres personnes recherchées par la police.

- Les deux victimes tunisiennes sont un policier et un civil.


23h40: C'est la fin de ce direct
Retrouvez toutes les informations à venir sur la homepage de 20 Minutes


23h15: L'Elysée confirme la mort de deux Français
Le Président de la République a appris avec tristesse le décès de deux de nos compatriotes dans le terrible attentat intervenu aujourd'hui au musée du Bardo à Tunis. Sept français sont blessés dont un reste dans un état grave. Il adresse ses sincères condoléances à leurs familles et à leurs proches. Il tient aussi à assurer nos compatriotes blessés dans cette tragédie de son soutien. Il exprime sa solidarité à la Tunisie.

 


23h: Manuel Valls fait part de son émotion
Le Premier ministre a eu «une pensée émue pour ces vies qui ont été arrachées, une nouvelle fois, dans le musée du Bardo à Tunis». «Nous y voyons encore une fois la manifestation terrible du terrorisme, du jihadisme, de l'extrémisme radical», a déploré M. Valls, notant que les «premières victimes du terrorisme» se trouvent «souvent dans le monde arabo-musulman».


22h49: Un second Français tué

L'Elysée a confirmé la mort des deux Français dans l'attaque terroriste du musée du Bardo à Tunis


21h49: Bilan revu à la baisse, un Français serait parmi les victimes
Dix-sept touristes, dont cinq Japonais, quatre Italiens et un Français, ont péri dans l'attaque mercredi à Tunis du musée du Bardo, a annoncé le Premier ministre Habib Essid, revoyant à la baisse le bilan précédent de vingt touristes tués.

 


18h55: BFM et I Télé vivement critiquées pour leur traitement. 

Deux mois après les attentats de Paris, les chaînes de télévision I Télé et BFM se retrouvent de nouveau sous le feu des critiques pour le traitement des événements survenus ce mercredi à Tunis. Les deux chaînes ont en effet interviewé des personnes qui étaient retranchées dans le musée alors que les assaillants faisaient feu.

Retrouvez notre article sur le sujet en cliquant ici.


18h21: Washington condamne «avec la plus grande fermeté».

Les Etats-Unis ont condamné mercredi «avec la plus grande fermeté» l'attaque terroriste contre le musée du Bardo à Tunis, qui a fait au moins 19 morts.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry salue dans un communiqué «la réponse rapide des autoritéstunisiennes face à la violence gratuite» et souligne que «les Etats-Unis continuent de soutenir le gouvernement tunisien dans ses efforts pour faire avancer une Tunisie sûre, prospère et démocratique».


18h18: Le PS appelle à un rassemblement de soutien jeudi.

Dans un communiqué, le Parti Socialiste appelle la population française à se rassembler «en signe de solidarité avec la Tunisie et les victimes des actes terroristes», jeudi à 18h30, devant l'ambassade de Tunisie, rue Barbet de Jouy (Parsi, 7e).


18h06: VIDEO. Le discours de François Hollande au Louvre ce mercredi après-midi, après l'attaque en Tunisie

 


18h02: «On cherche à déstabiliser l’équilibre du pays et à entraver la transition démocratique», explique le spécialiste des mouvements djihadistes Mathieu Guidère à 20 Minutes

>> Son interview à lire par ici. Selon ce spécialiste, «la Tunisie est menacée depuis la révolution tunisienne de 2011. Et lors de son discours d’investiture, le nouveau le président tunisien, Beji Caïd Essebsi, a fixé comme objectif prioritaire de son mandat la sécurisation du pays et la restauration de la confiance. Preuve qu’il avait conscience de la menace.»

 


17h51: «La plus grande prudence» recommandée aux ressortissants français en Tunisie

Cet appel à «la plus grande prudence» a été lancé par le Premier ministre Manuel Valls lors d'une conférence de presse commune avec le Premier ministre belge Charles Michel. Les autorités françaises veulent tout d'abord adresser un «message de solidarité» avec la Tunisie, a-t-il souligné.

 


17h48: La police tunisienne recherche deux ou trois personnes susceptibles d'avoir été les complices des deux auteurs de l'attaque 

Le Premier ministre tunisien Habib Essid a indiqué que la police recherchait deux ou trois personnes susceptibles d'avoir été les complices des deux auteurs de l'attaque contre le musée du Bardo de Tunis. «Il y a une possibilité, mais il n'y a pas de certitude, (les deux assaillants tués) pourraient avoir été appuyés par deux ou trois éléments et nous sommes en train de mener de larges opérations de recherches pour identifier ces deux ou trois terroristes qui ont peut-être participé à l'opération », a-t-il déclaré dans un discours diffusé par la télévision nationale.

 


17h40: Le bilan provisoire des victimes, et les 4 Français blessés dans l'attaque à Tunis

 


17h35: Des appels à manifester à Tunis à 18h et 18h30

Un appel à manifester sur l'avenue Bourguiba à Tunis à 18h sous le slogan «La Tunisie défie le terrorisme», a été lancé ce mercredi par la blogueuse Fatma Riahi sur Facebook. A lire ici (en arabe)

Et le parti tunisien Ennahda a lancé son propre appel, à 18h30 devant le théâtre municipal de Tunis. 

/photo/1

 


17h30: Quatre Français blessés, selon un source diplomatique française

Quatre Français ont été blessés ce mercredi dans l'attaque à Tunis, a indiqué une source diplomatique française en marge du déplacement du Premier ministre Manuel Valls à Bruxelles. Le chef du gouvernement français a déclaré, lors d'une conférence de presse avec son homologue belge Charles Michel, qu'il y avait « sans doute » des Français parmi les blessés. Son entourage a ensuite précisé que, selon des informations de source diplomatique, ces blessés français étaient « au nombre de quatre ».

 


17h25: Les blessés évacués du musée Bardo

Plusieurs clichés prises dans l'après-midi montrent l'évacuation des blessés du musée Bardo à Tunis. 


17h20: Quatre Français blessés dans l'attaque du musée, selon une source diplomatique française


17h17: Le Front national évoque «le fondamentalisme islamiste extrêmement vivace» après l'attaque

Dans un communiqué, le FN «exprime sa profonde tristesse» et «assure le peuple tunisien de toute sa solidarité». Il évoque ensuite «le fondamentalisme islamiste extrêmement vivace», expliquant «le chaos régional provoqué par la déstabilisation irresponsable de la Libye en 2011 explique en partie cette flambée islamiste. Les responsables français de cette catastrophe devront un jour rendre des comptes.»

 


17h10: Le président du Conseil européen explique que l'UE, comme la Tunisie, ne se laisseront pas intimider par le terrorisme

Le président du Conseil européen Donald Tusk s'est fendu d'un communiqué rendant hommage aux victimes et aux proches, avant d'expliquer que tant l'Union européenne que la Tunisie ne sont pas intimidées par le terrorisme. A lire ici (en anglais).

 


17h06: 22 morts, dont 20 touristes, annonce le ministre tunisien des relations avec les institutions constitutionnelles

Le ministre tunisien Kamel Jendoubi a précisé sur iTELE que le bilan des victimes s'est alourdi. Il parle désormais de 22 morts dont 20 touristes.

 


17h03: La Tunisie va tout faire pour empêcher de nouvelles attaques, annonce le président tunisien

La Tunisie va tout faire pour empêcher de nouvelles attaques après celle qui a fait 19 morts mercredi dont 17 touristes, a déclaré à l'AFP le président Béji Caïd Essebsi. « Les autorités ont pris toutes les mesures pour que de telles choses n'arrivent plus », a-t-il dit après avoir rendu visite aux blessés à l'hôpital Charles Nicolle de Tunis.

 


17h00: Le musée du Bardo, en plein centre de Tunis

Ce musée réputé est situé en plein centre de la capitale tunisienne, et jouxte l'Assemblée nationale. Cette proximité a entraîné une confusion, au début de l'attaque, sur le lieu précis des coups de feu.

 


16h50: Au moins deux Français blessés et soignés à Tunis

Selon le correspondant du Monde à Tunis, deux Français sont blessés et sont soignés à l'hôpital Rabta à Tunis. Leur état n'inspire pas d'inquiétude.

 


16h40: De nombreuses réactions et condamnations en France

De nombreux politiques et personnalités français réagissent après cette attaque. Comme la ministre de la Culture Fleur Pellerin, l'ancien Premier ministre (UMP), l'ex-ministre UMP Bruno Le Maire, la ministre de la Justice Christiane Taubira

 

 

 

 


16h37: 38 blessés, dont des Français, selon le ministre tunisien de la Santé

Saïd Aïdi a indiqué à la presse que 38 personnes avaient été blessées, notamment des ressortissants de France, d'Afrique du Sud, de Pologne, d'Italie et du Japon.

 


16h31: Dalila Bala, élue au Parlement tunisien, raconte la fusillade

Sur RTL, cette élue explique le moment de l'attaque: «Quelqu'un qui a été avec ses enfants dans le musée a pu se sauver et rentrer dans l'Assemblée et il nous a raconté qu'il a vu une voiture commerciale, quatre cagoulés qui sont descendus de cette voiture et ils se sont dirigés vers le musée et ils ont commencé à tirer vers les gens, après ils se sont dirigés vers le bus de touristes.»
 


16h24: Le président tunisien rencontre des victimes

Le président tunisien a posté plusieurs photos sur son compte Twitter où il rencontre des victimes de l'attaque de ce mercredi à Tunis.

 

 

 

 


16h22: Qu'y a-t-il dans le musée Bardo à Tunis?

Le musée du Bardo abrite de nombreuses œuvres pré-islamiques. Notre article par ici 

 


16h20: Nicolas Sarkozy (UMP), condamne fermement l'attaque

Il adresse par ailleurs ses condoléances aux familles et aux proches des victimes.

 


16h15: Deux victimes italiennes dans cette attaque

Selon le quotidien italien La Stampa, il y aurait deux Italiens tués à Tunis. Le quotidien explique que de nombreux touristes qui effectuaient une croisière étaient présents au musée Bardo au moment de l'attaque.

 


16h06: Laurent Fabius condamne l'attaque à Tunis

Le ministre des Affaires étrangères s'exprime sur Twitter. 

 


16h00: 19 morts dont 17 touristes, annonce le Premier ministre tunisien à la télé

Le Premier ministre appelle la population à «faire front contre le terrorisme» qualifié de «fléau». Il remercie aussi ceux qui ont pu signaler aux autorités des caches d'armes de terroristes.

Le Premier ministre tunisien n'a pas mentionné de victime française. Parmi les victimes, figurent des Polonais, des Italiens, des Espagnols et des Allemands, selon Habib Essid.

Les deux victimes tunisiennes sont un policier et un civil.

 


16h00: 19 morts dont 17 touristes, annonce le Premier ministre tunisien Habib Essid

 


15h57: Fin de l'attaque et tous les touristes évacués du musée, annonce la télé tunisienne

L'attaque et l'assaut ont pris fin, selon la télé tunisienne.

 


15h56: Un numéro d'urgence ouvert au ministère des Affaires étrangères à Paris

?lang=fr

 


15h52: Jack Lang, président de l’Institut du monde arabe «bouleversé par cet attentat sauvage»

Le président de l’Institut du monde arabe dénonce un « attentat sauvage» perpétré par des «monstres terroristes» qui «veulent imposer la tuerie et un règne sanguinaire».

«La France unanime exprimera son indignation» ajoute Jack Lang qui «partage la douleur des familles des victimes». 

 


15h50: Claude Bartolone évoque une possible victime française à Tunis

Le président PS de l'Assemblée a évoqué la possibilité d'une victime française dans l'attaque sanglante perpétrée contre le musée du Bardo à Tunis. «Il semblerait que l'on ait déjà plusieurs victimes, dont certainement un de nos compatriotes», a-t-il déclaré à l'ouverture de la séance des questions au gouvernement. Le président de l'Assemblée a rappelé qu'il avait à son agenda une rencontre en fin d'après-midi avec le ministre des Affaires étrangères tunisien, Taïeb Baccouche.

 


15h44: «Ces terroristes s'attaquent à l'histoire et aux personnes» continue François Hollande

«C'est la même volonté [des terroristes]: briser, rompre, (...) éradiquer tout ce qui est valeur essentielle de l'humanité», ajoute le président, qui rend hommage aux archéologues. Le travail de l'archéologie et des pièces exhumées de terre, qui font «la richesse de ces peuples et la richesse de l'humanité» selon le chef de l'Etat français.

«Nous sommes ici et nous constastons que nous devons tout faire pour préserver les trésors».

 


15h44:François Hollande parle depuis le Louvre

«A Tunis une attaque terroriste vient de se produire. Elle aurait fait de nombreux morts et blessés. J'ai immédiatement le président tunisien pour lui apporter mon soutien. (....) Nous sommes tous concernés" par cette attaque, répète le président de la République.


15h40: Le président de la Tunisie va s'adresser au pays

Un communiqué de la présidence tunisienne annonce que le président de la République Beji Caid Essebsi va prochainement s’adresser au peuple tunisien.

 


15h36: «Nous n'avons pas peur»

Le slogan apparu après les attentats de Paris sont repris sur Twitter, notamment par la députée tunisienne Sayida Ounissi 

Cette élue du Parti Ennahdha était au Parlement, à côté le musée du Bardo, au moment de l'attaque.

 


15h33: Le vice-président de l'Assemblée tunisienne annonce la mort de deux des trois assaillants et l'arrestation d'un troisième individu

Cette arrestation est annoncée par ce parlementaire sur France info. Cette arrestation n'a pas été confirmée par d'autres sources.

 


15h30: Un internaute de 20 Minutes raconte
Seiffedine, habitant de la Manouba, ville voisine de Tunis, a fait ce matin un trajet jusqu’au quartier de Bab Saadoun dans Tunis, à quelques rues du Bardo. Il raconte: «J’étais dans le métro quand ma mère m’a appelé pour me dire qu’ils avaient entendu des coups de feu. L’information s’est propagée peu à peu parmi les passagers. Dans les rues, l’ambiance est tendue. Les gens ont les yeux rivés à leur smartphone. Mais on est assez loin du Bardo donc pas de panique non plus.» Quant à l’attaque, elle ne surprend pas Seiffedine. Il y a 48 heures, un tweet d’un compte pro Etat Islamique se félicitait de la "Merveilleuse nouvelle pour les musulmans de Tunisie et choquante pour les mécréants, surtout les pourritures soit disant cultivés et journaliste #Califat". 


15h23: L'assaut aurait été donné.

Selon la télévision tunisienne, deux assaillants auraient été tués ainsi qu'un policier lors de l'assaut à l'intérieur du musée.


15h18: Le Bardo, haut lieu de la contestation

Les terroristes qui ont investi le musée du Bardo n'ont sans doute pas choisi ce lieu au hasard. Comme l'a précisé l'historien Thomas Snegaroff, ce musée abrite des œuvres prè-islamiques que les terroristes, notamment de Daesh, veulent détruire.

Surtout, le musée était le lieu où se réunissaient, durant l'été 2013, les opposants au pouvoir tunisien de l'époque, les islamistes d'Ennhadha dont ils exigeaient le départ.


15h15: François Hollande a appelé son homologue tunisien.

François Hollande a exprimé la «solidarité de la France» avec la Tunisie lors d'une brève conversation téléphonique avec son homologue tunisien Béji Caïd Essebsi après l'attaque sanglante perpétrée mercredi contre le musée du Bardo à Tunis, a-t-on appris auprès de l'Elysée.


15h02: Voici la carte de la localisation des lieux de la prise d'otages


14h50: Les images de l'évacuation des touristes.


14h45: La situation serait sous contrôle, selon le directeur du musée.

Joint par la rédaction du Parisien, le directeur du musée du Bardo assure que la «situation est sous contrôle», sans en dire davantage.


14h42: Toujours aucune information sur l'origine des victimes.

Rappelons que la prise d'otages serait toujours en cours. Le porte-parole du ministère de l'Intérieur refuse de donner des précisions sur l'identité et l'origine géographique des victimes. Mais selon les médias locaux, il y aurait des Espagnols, des Italiens, des Britanniques et des Français parmi les huit personnes mortes dans l'attaque.


14h39: Manuel Valls prend la parole.

«Je veux rappeler que nous sommes aux côtés du gouvernement tunisien et très attentifs à la suite de la situation», annonce le Premier ministre depuis Bruxelles. Le Premier ministre précise que le centre de crise du ministère de l'Intérieur est mobilisé sur l'événement.


14h30: Le quartier est toujours bouclé.


14h26: Des tireurs d'élite ont pris position sur les toits.

Alors que plus aucune info ne filtre sur ce qui se passe à l'intérieur du musée du Bardo, plusieurs tireurs d'élites de la police ont pris position sur les toits entourant le musée.


>> TÉMOIGNEZ - Vous êtes à Tunis en ce moment? Vous êtes témoin des événements en cours? Racontez-nous l'atmosphère sur place et envoyez-nous vos photos et vidéos à contribution@20minutes.fr


14h14: Il y aurait encore des touristes à l'intérieur du musée.

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur tunisien ne parle pas véritablement de «prise d'otages» mais laisse entendre que des touristes se trouvent toujours à l'intérieur du musée. Alors que les unités anti-terroristes ont pénétré les lieux, le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a prévu de s'adresser aux Tunisiens.


14h10: Les premières images de la prise d'otages.


14h07: Incertitudes autour du bilan.

Alors que plusieurs informations contradictoires circulent sur la nationalité des victimes, le Quai d'Orsay, contacté par 20 Minutes, ne confirme, ni n'infirme qu'un Français fait partie des victimes.


14h02: L'importance du tourisme en Tunisie.

Le secteur est l'un des premiers pourvoyeurs d'emploi en Tunisie. Il emploi en effet 12% de la population active et représente 7% du Produit intérieur brut.


13h54: C'est donc bien le musée du Bardo qui était visé...

...et non l'Assemblée nationale située à moins de cinquante mètres. Un connaisseur du secteur sur Twitter précise qu'il y a dans les environs une caserne militaire et un poste de police et que les conditions de sécurité sont censées être «très strictes».


13h51: Il y avait des œuvrse pré-islamiques dans le musée du Bardo

L'historien Thomas Snegaroff précise sur son compte Twitter que le musée du Bardo abrite des «trésors pré-islamiques» et que l'attaque des terroristes dans ce lieu n'est donc pas «le fruit du hasard». Les groupes terroristes ont, ces dernières semaines, attaqué plusieurs musées, notamment en Irak, afin de détruire des œuvres d'art pré-islamiques qu'ils considèrent comme «impies».


13h43: Les trois hommes étaient vêtus de tenue militaire.

Selon Nejib Chebbi, fondateur du parti républicain interrogé par BFM TV, les trois hommes se seraient infiltrés derrière un bus de touristes pour pénétrer dans le musée du Bardo.


13h37: Le premier bilan ferait état de huit morts dont un Tunisien.

Le premier bilan fait état de huit morts, selon le ministère de l'Intérieur. Il y a aurait un Tunisien et sept touristes parmi les victimes.


13h32: Mosaïque FM publie une photo qui proviendrait de la prise d'otage.

Impossible de vérifier mais selon la radio Mosaïque FM, cette photo aurait été prise à l'intérieur du musée du Bardo. La radio l'a publiée sur son compte Facebook.


13h28: Les premières informations vérifiées.

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur vient de faire un premier point après l'attaque de ce matin. Selon lui, au moins deux hommes armés de kalachnikov ont attaqué le musée du Bardo. «Ce qui est sûr, c'est qu'une touriste a été blessée», a-t-il ajouté, sans écarter un plus grand nombre de blessés.


13h25: Deux explosions entendues dans le quartier.

Toujours selon la radio Mosaïque FM, deux explosions auraient retenti aux abords du musée du Bardo. «Ca tire, ça tire, mon Dieu, c'est impressionnant», témoigne une touriste contactée par I Télévision.


13h22: Deux hommes armés seraient retranchés.

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur annonce que deux hommes armés sont toujours retranchés dans le musée du Bardo.


13h20: Le ministère de l'Intérieur annonce un blessé.

Cité par l'Agence France Presse, le ministère de l'Intérieur tunisien annonce qu'il y a un blessé dans le musée du Bardo. Les forces anti-terroristes sont toujours déployées dans le quartier.


13h15: Environ 200 touristes étaient à l'intérieur du musée

Selon Mosaïque FM, première radio privée de Tunisie, il y avait environ 200 touristes à l'intérieur du musée quand les premiers tirs ont été entendus.


13h14: La télévision tunisienne annonce des morts.

Selon le compte Twitter «Infos 140», la télévision tunisienne a annoncé la mort de plusieurs personnes parmi les touristes retenus en otages.


13h11: Il y aurait des otages dans le musée du Bardo.

Selon la correspondante à Tunis de la chaîne France 24, trois hommes seraient entrés, ce mercredi matin, dans le musée du Bardo, mitoyen de l'Assemblée nationale. Ils aurait pris en otages des touristes, poursuit la journaliste qui précise que des coups de feu retentissent toujours en ce moment.


12h58: Les députés rassemblés dans le hall de l'Assemblée nationale.

Selon un photographe de l'Agence France Presse, des renforts policiers sont arrivés dans le quartier. Les élus de l'Assemblée ont été rassemblés dans le hall pour des raisons de sécurité, selon Monia Brahim, élue du parti islamiste Ennahda.


Mots-clés :