Craignant la Russie, la Lituanie rétablit le service militaire obligatoire

CONFLIT Le pays balte a une de ses frontières communes avec l’enclave de Kaliningrad qui appartient à la Russie…

Vincent Vantighem

— 

Lituanie, le 14 juin 2014. Un soldat lituanien participe à un exercice militaire.

Lituanie, le 14 juin 2014. Un soldat lituanien participe à un exercice militaire. — PETRAS MALUKAS / AFP

Gouverner, c’est prévoir. Et quand on a un voisin russe, c’est donc se doter d’une armée forte. La Lituanie a va rétablir temporairement le service militaire obligatoire, vu «l’actuel environnement géopolitique», a indique, ce mardi, la présidente Dalia Grybauskaite.

Coincé entre la Biélorussie et la Pologne, la Lituanie dispose en effet d’une frontière commune avec la Russie, présente dans l’enclave de Kaliningrad.

 

Une armée de 8.000 hommes au total

«Nous devons rétablir temporairement le service militaire obligatoire», a déclaré la présidente après une réunion d'urgence du Conseil national de défense. «L'actuel environnement géopolitique requiert un renforcement et une accélération du recrutement pour l'armée», a-t-elle ajouté.

Le projet, qui doit encore obtenir l'approbation du parlement, prévoit un appel sous les drapeaux limité à 3.500 hommes par an, âgés de 19 à 26 ans, pour une période de neuf mois. Les premiers conscrits devront se présenter dans les casernes cet automne. La Lituanie avait abandonné le service militaire obligatoire en 2008, quatre ans après son adhésion à l'Otan. Son armée de métier compte actuellement 8.000 hommes, à qui s'ajoutent quelque 4.500 réservistes.