Le roi Salmane inquiète déjà les experts

ARABIE SAOUDITE L'héritier d'Abdallah bénéficie d'une réputation de probité mais son âge et sa santé inquiètent...

M.C. avec AFP

— 

Le Prince Salman a été nommé roi d'Arabie Saoudite le 23 janvier 2015 après le décès d'Abdallah.

Le Prince Salman a été nommé roi d'Arabie Saoudite le 23 janvier 2015 après le décès d'Abdallah. — (AP/ Saudi Press Agency)

  • Le prince Salmane a une longue expérience politique, y compris internationale
  • Il est considéré comme libéral et pourrait adopter une approche réformatrice
  • Mais à 79 ans, sa santé fragile inquiète les experts. Il souffrirait de démence
  • Sa succession pourrait troubler ce pays stratégique pour la lutte contre Daesh

Le prince Salmane Ben Abdel Aziz, 79 ans, qui devient roi d'Arabie saoudite après la mort d'Abdallah, bénéficie d'une réputation de probité et est considéré comme un arbitre respecté au sein de la famille royale, mais inquiète les experts par sa santé fragile. 20 Minutes fait le point.

Vidéo: Jonathan Duron

Expérience politique

Prince héritier depuis juin 2012, Salmane s'est placé sur le devant de la scène ces dernières années, présidant souvent le Conseil des ministres et représentant à l'étranger le roi Abdallah qui, du fait de sa santé fragile, avait considérablement réduit ses activités publiques. Il était aussi premier vice-Premier ministre et ministre de la Défense.

Numéro deux du royaume, le prince Salmane a multiplié les visites en Occident et en Asie, ajoutant une stature internationale à sa carrière, focalisée jusqu'en 2012 sur les affaires intérieures.

Le prince Salmane (à dr.) s'entretient avec le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian, à Ryad le 4 janvier 2015. - HO / SPA / AFP

 

«Considéré comme relativement libéral»

Le prince Salmane a été gouverneur de la capitale pendant près de 50 ans, la plupart des provinces saoudiennes ayant à leur tête des membres de la famille royale avec rang de ministre. «Ce poste lui a donné de l'expérience et il a supervisé l'émergence de Ryad comme capitale», souligne Eleanor Gillespie dans la Gulf States Newsletter basée à Londres. Il est considéré comme l'artisan du développement de cette cité bâtie en plein désert par la dynastie des Al-Saoud pour en faire une ville moderne.

Mais son poste lui a surtout donné l'opportunité de «jouer le rôle d'arbitre très respecté des affaires de la famille Al-Saoud», ajoute Eleanor Gillespie, assurant que le prince Salmane «a une réputation de probité». Jane Kinninmont, experte à Chatham House à Londres, précise que Salmane est «considéré comme relativement libéral» et pourrait à ce titre «adopter une approche plus réformatrice, mais dans le cadre des limitations et des lignes rouges du système».

Santé fragile

Né à Ryad le 31 décembre 1935, le prince Salmane est le 25e fils du roi Abdel Aziz, fondateur du royaume, et fait partie du clan des Soudaïri, les sept fils d'une même mère, Hassa bint Ahmad al-Soudaïri, favorite du roi. Parmi ses frères figuraient le roi Fahd et les princes Nayef et Sultan, tous trois décédés.

Salmane souffre de problèmes de santé et a notamment été opéré en 2010 d'une hernie discale. Il souffrirait également de démence, selon NPR et The Atlantic. Si la succession d'Abdallah devrait se dérouler sans problème majeur pour les analystes, la condition fragile de Salmane pourrait provoquer, à court ou moyen terme, une crise de succession au sein de ce pays qui joue un rôle important dans la coalition contre le groupe Etat islamique.

Mots-clés :