Un Airbus d'AirAsia en 2011.
Un Airbus d'AirAsia en 2011. - L.FIEVET/AFP

Dernière info (6h45): L'avion avait demandé à «dévier» de sa trajectoire en raison de la météo juste avant de perdre le contact.

Un A320 de la compagnie malaisienne à bas coûts AirAsia a disparu dimanche entre l'Indonésie et Singapour avec 162 personnes à son bord, ont annoncé les autorités locales et la compagnie.

L'A320-200 transportait sept membres d'équipage et 155 passagers dont 16 enfants et un nourrisson, a précisé à l'AFP le directeur général de l'aviation civile indonésienne, Djoko Murjatmodjo. Le vol QZ8501 a quitté l'aéroport international Juanda de Surabaya, sur l'île indonésienne de Java, à 05H20 et devait atterrir à l'aéroport Changi de Singapour à 08H30 (6h30 GMT).

Au-dessus de la mer de Java

Selon un communiqué de la direction de l'aviation civile de Singapour, le contact a été perdu dans l'espace aérien indonésien, à «200 milles nautiques (environ 350 km) au sud-est de la frontière entre les régions d'information de vol de Jakarta et de Singapour». AirAsia a indiqué qu'une opération de recherches avait été lancée pour tenter de localiser l'avion.

 

«Pour le moment nous n'avons malheureusement pas d'autre information sur la situation des passagers et des membres d'équipage à bord», a indiqué la compagnie. Les opérations ont été engagées depuis le centre de recherche et de secours de l'île de Bangka, en mer de Java, selon les autorités locales.

Deux catastrophes pour Malaysia Airlines

2014 restera une année noire pour l'aviation malaisienne avec la perte de deux avions de la compagnie nationale Malaysia Airlines. Le 8 mars, le vol MH370 disparaissait peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin, avec 239 personnes à bord. Sa disparition reste inexpliquée à ce jour. L'appareil se serait abîmé dans le sud de l'océan Indien, à court de carburant.

Le 17 juillet, un autre Boeing de Malaysia Airlines, assurant la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur, explosait en vol, vraisemblablement abattu par un missile pendant son survol de l'est de l'Ukraine. Il transportait 298 personnes, dont 193 ressortissants néerlandais.

L'Indonésie, archipel qui dépend beaucoup du transport aérien pour les liaisons entre ses 17.000 îles, affiche quant à elle l'un des pires bilans en Asie en matière de sécurité aérienne.

Mots-clés :