EN DIRECT. Pakistan: L'armée dit avoir décompté 141 morts... Condamnations unanimes de la communauté internationale...

LIVE Suivez les évolutions de la situation à Peshawar, après l'attaque par un commando taliban de l'école pour enfants de militaires, où se trouvaient 500 élèves...

Bérénice Dubuc

— 

Les forces armées pakistanaises interviennent le 16 décembre 2014 à Peshawar après l'attaque d'une école.

Les forces armées pakistanaises interviennent le 16 décembre 2014 à Peshawar après l'attaque d'une école. — Mohammad Sajjad/AP/SIPA

Retrouvez la synthèse de la journée sur 20 Minutes...

17h18: Une vidéo pour comprendre les événements de la journée

 
16h56: L'armée annonce un nouveau bilan revu à 141 morts

132 enfants et neuf employés  ont été tués dans l'attaque, a annoncé le porte-parole de l'armée, le général Asim Bajwa, lors d'une conférence de presse à Peshawar. «1099 élèves et personnels étaient enregistrés dans l'école.. 960 ont été secourus par l'opération de l'armée», a ajouté Asim Bajwa, précisant que 124 personnes, dont 121 enfants, ont également été blessés dans l'assaut. Ce bilan macabre en fait la pire attaque terroriste de l'histoire du Pakistan.
 

16h42: L'attaque «doit mobiliser» pour aider les enfants pakistanais, selon le directeur général de l'Unicef
Dans un communiqué, Anthony Lake a adressé «ses plus sincères condoléances aux familles des enfants décédés», et souligné que cet «horrible et révoltant assassinat (...) doit faire plus que choquer la conscience du monde». «Il doit aussi et surtout nous mobiliser, pour aider au Pakistan les parents qui souhaitent pour leurs enfants la meilleure éducation possible - et tous ceux qui travaillent à la fournir», martèle le directeur général de l'Unicef.
 
16h30: L'ONU condamne l'«extrémisme sauvage» de l'attaque
«Les talibans ont sombré à une profondeur encore jamais atteinte avec cette attaque», a déclaré dans un communiqué le Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, ajoutant que «tout le monde doit s'unir pour lutter contre ce type d'extrémisme sauvage». Il a qualifié l'attaque, la plus meurtrière au Pakistan depuis octobre 2007, de «tout à fait méprisable et incompréhensible» à l'égard d'enfants sans défense.

«Aucun gouvernement ou agences de renseignement, aucune personnalité religieuse, aucun sponsor, aucun individu ne peut avoir de justification pour continuer à supporter les talibans, les membres de l'ISIL de Boko Haram, d'Al-Qaida ou l'un de ces groupes takfiris, qui luttent contre ceux qu'ils estiment être de "faux musulmans", des groupes qui semblent être en concurrence pour savoir qui atteindra le plus haut niveau de la barbarie humaine », a poursuivi le Haut commissaire. «Nous devons tous nous unir afin de contrer un tel extrémisme et une telle violence, non seulement au Pakistan mais à n'importe quel endroit où les droits des enfants et les droits humains sont attaqués de cette manière», a-t-il ajouté.

15h30: Barack Obama condamne une attaque «odieuse»
Le président des Etats-Unis a dénoncé une attaque «terrifiante» et «odieuse». «En visant des élèves et des enseignants dans cette attaque odieuse, les terroristes ont une nouvelle fois montré leur dépravation», a déclaré Barack Obama dans un communiqué, soulignant l'engagement des Etats-Unis aux côtés du gouvernement pakistanais «pour combattre le terrorisme et l'extrémisme» et promouvoir la paix et la stabilité dans la région. «Les Etats-Unis condamnent dans les termes les plus forts l'attaque terrifiante d'aujourd'hui contre l'école publique de l'armée à Peshawar au Pakistan. Nos pensées et nos prières vont aux victimes, à leurs familles et à leurs proches», écrit le président.
 
15h: Le nombre de morts revu à la hausse

135 personnes auraient été tuées dans l'attaque, et 114 blessées, selon le secrétaire à la Santé de la province du Khyber Pakhtunkhawa, Mustaq Jadoon, cité par l'agence de presse pakistanaise APP.
 

14h40: Le chef d'état-major de l'armée annonce des opérations contre les talibans
Le chef d'état-major de l'armée pakistanaise, le général Raheel Sharif, a jugé dans une déclaration tweetée par le porte-parole de l'armée que cette attaque était «un épouvantable acte de lâcheté montrant que [les talibans] ne sont pas seulement des ennemis du Pakistan mais des ennemis de l'humanité toute entière».
Il a ajouté que, s'ils «ont frappé au coeur de la Nation, ils ne peuvent en aucune façon amoindrir la volonté de cette grande Nation».
Il a conclu en annonçant que des opérations avaient été menées ce mardi contre des positions des talibans dans la province du Khyber Pakhtunkhwa, dont dix frappaes aériennes, et que l'armée continuerait de combattre ces «bêtes inhumaines».
 
14h19: Fin de l'attaque à Peshawar, tous les assaillants morts

L'attaque est terminée, et tous les assaillants sont morts, ont annoncé à l'AFP deux responsables de la police locale. L'assaut, qui a duré près de sept heures, s'est soldé par la mort de 130 personnes, la plupart des écoliers âgés de 10 à 20 ans, selon le dernier bilan des autorités.
 

14h11: Malala dénonce les «actes atroces et lâches» des talibans

L'adolescente pakistanaise Malala Yousafzai, icône mondiale du combat pour l'éducation des filles, a dénoncé les «actes atroces et lâches» des talibans «Je reste unie avec le gouvernement et les forces armées du Pakistan» dans leurs «efforts louables» pour gérer la situation, a écrit dans un communiqué la jeune fille de 17 ans, elle-même victime d'un attentat taliban en octobre 2012 et récompensée par le prix Nobel de la paix qu'elle a reçu le 10 décembre à Oslo conjointement avec l'Indien Kailash Satyarthi.
 

13h43: Les talibans voulaient «faire vivre » à l'armée «la souffrance de voir un être aimé tué»
Les talibans pakistanais ont dit avoir attaqué mardi l'école pour enfants de soldats de Peshawar pour «faire vivre» à l'armée «la souffrance de voir un être aimé tué» vécue par leurs combattants sous ses bombes. «Les chasseurs de l'armée bombardent nos places publiques, nos femmes et nos enfants et des milliers de nos combattants, des membres de leurs familles et leurs proches ont été arrêtés. Nous avons demandé encore et encore qu'ils cessent tout cela», a déclaré à l'AFP Muhammad Khurasani, le porte-parole du TTP, un regroupement de factions islamistes armées fondé en 2007 et qui a déclaré la «guerre sainte» au gouvernement et à l'armée.
 
13h35: Un 6e assaillant a été tué
Selon un porte-parole de l'armée pakistanaise, un sixième taliban a été neutralisé.


 
13h05: L'ambassadeur américain au Pakistan condamne l'attaque

L'ambassade des Etats-Unis à Islamabad a publié un communiqué de Richard Olson, soulignant que «les Etats-Unis condamnent fortement ces attaques insensées et inhumaines contre d'innocents élèves et enseignants», et que le pays est «solidaire du peuple pakistanais et de tous ceux qui combattent le terrorisme». Le texte rappelle que «peu de peuples ont plus souffert du terrorisme et de l'extrêmisme que le peuple pakistanais», ajoutant qu'Etats-Unis et Pakistan doivent «continuer de travailler ensemble pour assurer la paix et la stabilité dans la région».
 

12h52: Les victimes tuées par balles ou dans une explosion

Selon le témoignage d'un médecin de l'hôpital Lady Reading de Peshawar accordé à BBC World News, certains élèves ont été touchés par balle à la tête et à la poitrine, tandis que d'autres ont été tués par une explosion-suicide dans la cours de récréation de l'école.
 

12h44: La province annonce des indemnisations pour les familles des victimes
Sur Twitter, le ministère de l'Intérieur du gouvernment de la province du Khyber Pakhtunkhwa a annoncé que les familles des personnes blessées ou tuées dans l'attaque recevraient respectivement 200.000 et 500.000 roupies pakistanaises (environ 1.590 et 3.980 euros)

 
12h24: Pour Nawaz Sharif, le Pakistan «ne doit pas faiblir» dans sa guerre contre le terrorisme

Lors d'un point presse, Nawaz Sharif a indiqué aux médias que cette attaque était une conséquence de l'opération Zarb-i-Azb, menée par les forces armées pakistanaises depuis le 15 juin au Waziristan du Nord (près de la frontière afghane) contre les groupes insurgés armés affiliés à Al-Qaida, dont le TTP (Tehrik-e-Taliban Pakistan). «Tant que le pays ne sera pas nettoyé du terrorisme, cette guerre ne s'arrêtera pas, personne ne doit douter de cela. (...) De telles attaques sont attendues dans le sillage d'une guerre, et le pays ne doit pas faiblir», a-t-il martelé, selon le site du journal Dawn.

 

12h17: François Hollande dénonce «l'ignoble attaque» contre l'école de Peshawar
Dans un communiqué, le président français «dénonce avec la plus extrême fermeté l’ignoble attaque» contre l'école de Peshawar, ajoutant qu'«aucun mot ne peut qualifier l’abjection d’une telle attaque contre des enfants dans leur école». Le chef de l'Etat souligne enfin que «la France se tient aux côtés des victimes et de leurs parents» et «apporte son soutien au gouvernement du Pakistan dans la lutte contre le terrorisme».
 
12h15: Un cinquième terroriste tué
Un cinquième assaillant a été tué lors du nettoyage du dernier bâtiment de l'école, et deux enfants et deux membres de l'école ont été secourus, indique le porte-parole des forces armées sur Twitter.
 
12h12: Sur Twitter, des photos des munitions utilisées par les terroristes circulent
 
12h10: Le Premier ministre sur place

Nawaz Sharif, le Premier ministre pakistanais, est arrivé à Peshawar et a reçu un brief de la situation, selon le site du journal Dawn. Il a annoncé trois jours de deuil national. Plus tôt, il avait condamné l'attaque, ajoutant: «C'est une tragédie nationale. Ils étaient mes enfants. Ils sont ma perte.»

 

12h05: Les autorités annoncent un bilan revu à 130 morts

Au moins 130 personnes, des écoliers pour la plupart, ont été tuées dans l'attaque, selon un nouveau bilan des autorités locales. La majorité des enfants ont été tués d'une balle dans la tête, a précisé le ministre provincial de l'Information Mushtaq Ghani, en faisant également état de 25 blessées graves.
 

12h04: Les forces armées pakistanaises toujours en position

 
11h58: Une carte de la localisation de l'école
La BBC propose une carte de localisation de l'école attaquée par les talibans.map
11h57: Les terroristes confinés dans un bâtiment
Selon le porte-parole des forces armées sur Twitter, les terroristes ont été repoussés et confinés dans le dernier des quatre bâtiments qui composent l'école. Les trois autres bâtiments ont été «nettoyés».
 
11h55: Sur Twitter, la liste des noms d'enfants affichée dans une morgue circule
Ils ont en majorité entre 11 et 16 ans.
 
11h51: 126 morts, selon Radio Pakistan

La radio nationale d'Etat rapporte que 126 personnes sont mortes, sans préciser le nombre d'enfants, mais un précédent bilan officiel faisait état de 84 enfants tués.

11h46: Le Premier ministre indien, Narendra Modi, condamne l'attaque
Sur Twitter, Narenda Modi a indiqué qu'il condamnait la «lâche attaque terroriste» dans l'école Cette attaque est un «acte insensé d'une brutalité indicible» envers des «innocents», ajoute-t-il dans un autre tweet.
Il présente également ses condoléances aux familles endeuillées.
 

11h42: Deux détonations supplémentaires entendues, les échanges de tirs continuent
 

11h39: Plus de 120 morts dans l'attaque
Selon The Express Tribune, le bilan s'élève désormais à plus de 120 morts.
 
11h35: Trois terroristes tués par l'armée, un autre s'est fait exploser
Selon le journaliste Ovais Jafar, trois terroristes ont été tués par l'armée, et un autre a déclenché sa veste explosive.

 
11h32: Appel aux dons de sang
Sur Twitter, les appels au don de sang à destination des hôpitaux de Peshawar -le Lady Reading et le CMH, un hôpital militaire- sont relayés. Les victimes affluent en effet dans les hôpitaux de Peshawar, comme le montre cette vidéo de l'Express Tribune:
11h25: Trois jours de deuil décrétés dans la province, la sécurité renforcée
Le ministre en chef de la province du Khyber Pakhtunkhwa, où se situe Peshawar, a annoncé que trois jours de deuil allaient être observés à la suite de l'attaque sanglante.
Le ministre de l'Information de la province a annoncé que la sécurité aux abords des autres établissements scolaires avait été renforcé.
 
11h20: Le bilan s'élève à 108 morts et plus de 80 blessés, selon les autorités

Cette attaque, qui se poursuivait dans l'après-midi près de cinq heures après son lancement, a fait au moins 108 morts, selon deux ministres de la province de Khyber Pakhtunkhwa.
 

11h10: Au moins 95 personnes, dont 82 enfants, ont été tuées

Les autorités ont établi un nouveau bilan de l'attaque de l'école pour enfants de militaires: au moins 95 personnes, dont 82 enfants, ont été tués par le commando de talibans. Les combats entre armée et assaillants se poursuivent.