Manifestation en mémoire à Michael Brown, un jeune Noir tué par un policier blanc, le 21 novembre 2014 à Ferguson, dans le Missouri
Manifestation en mémoire à Michael Brown, un jeune Noir tué par un policier blanc, le 21 novembre 2014 à Ferguson, dans le Missouri - Jewal Samad AFP

Le suspense a duré plus de six heures, lundi. Darren Wilson, le policier blanc qui avait tué un jeune noir de 18 ans en août dernier, à Ferguson, ne comparaîtra finalement pas devant la justice. Après des mois d'enquête et de délibération, le procureur Bob McCulloch a annoncé que le grand jury avait choisi de ne pas inculper l'officier.

Fait plutôt rare, le procureur a indiqué que les preuves présentées au grand jury seraient publiées dans la foulée, sans doute afin de convaincre l'opinion publique, estiment les experts. Selon McCulloch, de nombreux témoignages étaient «en contradiction avec les preuves» et le grand jury a dû «séparer la fiction des faits».

L'élément central semble être un enregistrement audio prouvant, selon le procureur, que le policier a tiré, puis a marqué une pause avant de décharger à nouveau son arme. Selon plusieurs témoins, Michael Brown, qui était recherché par les autorités pour avoir volé des cigares dans une supérette, aurait «chargé» vers le policier sur une dizaine de mètres, justifiant l'emploi de la force létale.

Obama appelle à la retenue

La famille s'est dit «déçue» et a aussitôt appelé au calme, alors que plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées dans la ville. Le gouverneur du Missouri a déjà déclaré l'état d'urgence et la garde nationale a été mobilsée afin de dissuader d'éventuelles émeutes.

«Je me joins aux parents pour demander à ceux qui manifestent contre cette décision de le faire de manière pacifique», a déclaré Barack Obama. Le président américain a également demandé à la police de faire preuve de «retenue».

Une enquête fédérale est encore en cours. Mais selon le procureur, toutes les preuves ont été partagées entre les autorités du Missouri et Washington, et une conclusion différente apparaît peu probable.

 

Mots-clés :