Image extraite du média jihadiste Al-Baraka news, le 11 juin 2014, montrant des militants de l'EI et leur drapeau noir dans la ville syrienne de Raga
Image extraite du média jihadiste Al-Baraka news, le 11 juin 2014, montrant des militants de l'EI et leur drapeau noir dans la ville syrienne de Raga - - Welayat Raqa

L'organisation Etat islamique a lancé lundi un appel à ses partisans à tuer des citoyens, notamment américains et français, des pays formant la coalition internationale mise en place pour combattre le groupe jihadiste en Irak et en Syrie.

« Si vous pouvez tuer un incroyant américain ou européen - en particulier les méchants et sales Français - ou un Australien ou un Canadien, ou tout (...) citoyen des pays qui sont entrés dans une coalition contre l'État islamique, alors comptez sur Allah et tuez-le de n'importe quelle manière », a déclaré Abou Mohammed al-Adnani, le porte-parole de l'EI, dans un message audio publié en plusieurs langues.

«Frappez sa tête avec une pierre, égorgez-le...»

Les consignes sont d'ailleurs très explicites: «Frappez sa tête avec une pierre, égorgez-le avec un couteau, écrasez-le avec votre voiture, jetez-le d'un lieu en hauteur, étranglez-le ou empoisonnez-le». Le porte-parole dresse par ailleurs des louanges aux militants actifs dans la péninsule du Sinaï en Egypte, les appelant à « trancher la gorge » des défenseurs du régime du président Abdel Fattah al-Sisi.

Des groupes jihadistes, dont Ansar Beït al-Maqdess, qui a récemment apporté son soutien à l'EI, revendiquent régulièrement des attentats contre les forces de sécurité depuis la destitution du président islamiste Mohamed Morsi par l'armée en juillet 2013.

Les Etats-Unis et la France sont les deux pays qui ont jusqu'à présent mené des frappes aériennes en Irak sur des positions de l'EI, un groupe qui a déclaré en juillet un « califat » à cheval sur la Syrie et l'Irak, dont ils contrôlent de larges secteurs.

Mots-clés :