WikiLeaks: Bradley Manning devient officiellement Chelsea Manning

ETATS-UNIS Le changement de nom du soldat à l’origine des fuites du WikiLeaks a été approuvé par la justice…

Nicolas Beunaiche

— 

Bradley Manning, le jeune soldat responsable de la plus grande fuite de l'histoire des Etats-Unis, a attendu jeudi, le lendemain de sa condamnation à 35 ans de prison, pour révéler qu'il se sentait femme et voulait désormais se faire appeler Chelsea.

Bradley Manning, le jeune soldat responsable de la plus grande fuite de l'histoire des Etats-Unis, a attendu jeudi, le lendemain de sa condamnation à 35 ans de prison, pour révéler qu'il se sentait femme et voulait désormais se faire appeler Chelsea. — US Army

Chelsea Elizabeth Manning. C’est le nom que portera désormais le soldat américain à l’origine du WikiLeaks, la fuite de documents classifiés qui avait semé le chaos dans les services diplomatiques du monde entier. Ce mercredi, au terme d’une audience d’une petite minute, un juge du Kansas a accepté la requête de Bradley Edward Manning, qui demandait à pouvoir changer de prénoms pour devenir officiellement une femme.

L’ex-militaire, condamnée à 35 années de prison en août 2013, est actuellement emprisonnée à Fort Leavernworth, dans le Kansas. Un établissement pour hommes qu’elle ne devrait pas quitter, malgré la décision de justice. Car si la décision ouvre la voie à des changements officiels dans les dossiers militaires, elle n’oblige pas toutefois pas l’armée à traiter le détenu comme une femme.

Chelsea Manning s’est tout de même félicitée de la décision. «J’espère que ce changement de nom, qui veut dire beaucoup pour moi, pourra aussi faire comprendre aux gens que nous [les transgenres] existons partout en Amérique aujourd’hui, et que nous avons dû franchir de nombreux obstacles pour être ce que nous sommes», a-t-elle déclaré à l’agence AP.