Le Pape François a reçu Mahmoud Abbas au Vatican en octobre 2013.
Le Pape François a reçu Mahmoud Abbas au Vatican en octobre 2013. - GALAZKA/SIPA

avec AFP

Le pape François a appelé mardi à une réforme de l'Eglise à tous niveaux, préconisant «une conversion de la papauté» et se disant «ouvert aux suggestions» pour un exercice de son ministère plus conforme à l'Evangile.

Dans l'exhortation «La joie de l'évangile», son premier document important, le pape écrit: «je dois penser à une conversion de la papauté. Il me revient, comme évêque de Rome, de rester ouvert aux suggestions orientées vers un exercice de mon ministère qui le rende plus fidèle à la signification que Jésus-Christ entend lui donner, et aux nécessités actuelles de l'évangélisation».

Il demande aux pays musulmans d'assurer la protection des chrétiens

Le pape François a «imploré humblement» les pays musulmans d'assurer la liberté religieuse aux chrétiens, «prenant en compte la liberté dont les croyants de l'islam jouissent dans les pays occidentaux».

Dans son exhortation intitulée «Evangelii Gaudium» («La joie de l'Evangile») rendue publique mardi, sept ans après le tollé causé dans le monde musulman par des propos de Benoît XVI à Ratisbonne (Allemagne) semblant lier islam et violence, le pape François s'inquiète d'«épisodes de fondamentalisme violent» mais invite aussi à éviter «d'odieuses généralisations», «parce que le véritable islam (...) s'oppose à toute violence».

Inquiet des disparités sociales

Le pape François a averti mardi que l'exclusion et la disparité sociale «provoqueraient l'explosion» dans le monde, dans le premier document majeur de son pontificat qui dénonce longuement un système économique mondial injuste. «Tant que ne s'éliminent pas l'exclusion sociale et la disparité sociale, dans la société et entre les divers peuples, il sera impossible d'éradiquer la violence. On accuse les pauvres (...) de la violence, mais, sans égalité de chances, les différentes formes d'agression et de guerre trouveront un terrain fertile qui tôt ou tard provoquera l'explosion», écrit-il dans son exhortation «Evangelii Gaudium».