Avec Reuters

La police russe a tué par balles deux rebelles présumés en république autonome du Daghestan, dans le Nord-Caucase, en proie à une insurrection islamiste, a rapporté mercredi le Comité national antiterroriste. Les policiers ont encerclé une maison du village de Sogratl, à une centaine de kilomètres au sud-ouest de la capitale de la province, Makhatchkala, où les deux activistes présumés se cachaient, selon le communiqué.

Deux femmes portant un bébé ont quitté la maison après que les policiers ont demandé aux activistes de se rendre. Les deux rebelles ont alors ouvert le feu et ont été abattus en retour, dit le communiqué.Dix ans après le renversement du gouvernement séparatiste de Tchétchénie, république du Nord-Caucase voisine du Daghestan, Moscou est toujours aux prises avec la guérilla islamiste, qui menace de s'étendre aux autres régions à dominante musulmane de la Fédération.