L'ambassade de France visée par un attentat en Libye

MONDE Deux gendarmes français ont été blessés, dont un sérieusement...

M.P. avec Reuters

— 

Un attentat à la voiture piégée a touché l'ambassade de France à Tripoli (Libye), le 23 avril 2013.

Un attentat à la voiture piégée a touché l'ambassade de France à Tripoli (Libye), le 23 avril 2013. — M.TURKIA / AFP

L'ambassade de France à Tripoli a été visée ce mardi par un attentat, sans doute commis au moyen d'une voiture piégée, qui a blessé deux gendarmes français, dont un très grièvement. Aucune piste n'a été évoquée pour l'heure, «aucune revendication» n’a été donné selon Jean-Marc Ayrault mais l'intervention militaire de la France au Mali contre les islamistes armés a été qualifiée d'agression par la mouvance djihadiste.

François Hollande a condamné «avec la plus grande fermeté l'attentat». Dans un communiqué, l’Elysée ajoute que «La France attend des autorités libyennes que toute la lumière soit faite sur cet acte inacceptable, pour que les auteurs soient identifiés et traduits devant la justice. Cet acte vise, à travers la France, tous les pays de la communauté internationale engagés dans la lutte contre le terrorisme». Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, qui a dénoncé un «acte odieux», a annoncé le renforcement de la sécurité des intérêts français au Moyen-Orient et dans le Sahel.

Un lien avec l’attaque de l’ambassade américaine à Benghazi

Le ministre, qui est arrivé à Tripoli pour se rendre au chevet des deux gendarmes blessés, a souligné sur BFM-TV que «cet attentat aurait pu être absolument un carnage». «Il s'en est fallu de quelques minutes. Si le personnel avait été effectivement là, ça aurait été un drame épouvantable», a-t-il ajouté.  Il a confirmé qu'une équipe du GIGN, le groupe d'intervention de la gendarmerie nationale, allait se rendre dans la capitale libyenne.

L'attentat a été commis vers 7h. Des habitants vivant près de l'ambassade, dans le quartier de Hay Andalous, ont dit avoir entendu deux explosions. «La première était très puissante, la seconde plus petite», a dit un témoin. D'après le chef de la police de Tripoli,  un engin explosif a été dissimulé dans une voiture garée devant l'ambassade. Le mur d'enceinte s'est partiellement effondré, ainsi qu'une partie de la façade du bâtiment de deux étages situé dans une rue étroite. Deux voitures garées devant l'ambassade ont été calcinées, d'autres endommagées. L'explosion a également percé une canalisation d'eau. C'est la première fois qu'une représentation étrangère à Tripoli est visée par une attaque depuis la mort de Mouammar Kadhafi et la chute de son régime, en octobre 2011.

Aqmi a menacé la France vendredi

En septembre dernier, le consulat des Etats-Unis à Benghazi, dans l'est de la Libye, avait été la cible d'une attaque fatale à l'ambassadeur américain Christopher Stevens et à trois autres ressortissants américains. Lors d'une conférence de presse ce mardi à Tripoli, le ministre libyen de l'Intérieur, Achour Chouail, n'a pu dire si les deux attentats étaient liés. Une commission d'enquête a été mise en place, a-t-il ajouté.

Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) a menacé vendredi dernier la France de représailles pour son intervention militaire en cours au Mali, où les soldats français présents depuis le déclenchement de l'opération Serval, le 11 janvier, ont repoussé les islamistes armés.

Mots-clés :