Revivez tous les événements liés à l'attentat contre l'ambassade de France à Tripoli

C.C. avec agences

— 

Un attentat à la voiture piégée a touché l'ambassade de France à Tripoli (Libye), le 23 avril 2013.

Un attentat à la voiture piégée a touché l'ambassade de France à Tripoli (Libye), le 23 avril 2013. — M.TURKIA / AFP

L'ambassade de France à Tripoli, en Libye, a été visée ce mardi, vers 7h du matin, vraisemblablement par un attentat à la voiture piégée, a déclaré un responsable de l'ambassade. Deux gardes français affectés à la sécurité du bâtiment ont été blessés, dont un grièvement, pendant l'attaque.

Le bâtiment abritant les locaux de la chancellerie a été fortement endommagé et une partie du mur de l'enceinte a été détruite. Deux voitures garées devant l'ambassade sont calcinées.

Dans un communiqué, le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, «condamne avec la plus grande fermeté l'attentat commis contre l'ambassade de France à Tripoli en Libye au cours duquel deux agents français ont été blessés». «En liaison avec les autorités libyennes, les services de l'Etat mettront tout en œuvre pour que toute la lumière soit faite sur les circonstances de cet acte odieux et que ses auteurs soient rapidement identifiés. J'exprime aux agents français blessés mes souhaits de rétablissement, ma solidarité et ma profonde sympathie», ajoute-t-il.

Les bâtiments et véhicules alentours touchés

Une correspondante de la BBC à Tripoli a indiqué que des bâtiments et voitures alentours avaient également été touchés. Des voisins de l'ambassade lui ont déclaré qu'ils étaient choqués et en colère après l'attentat, désirant de ne plus vivre dans le quartier. «La première (explosion) était très puissante, la seconde plus petite», a déclaré un témoin.

En septembre dernier, le consulat des Etats-Unis à Benghazi, dans l'est de la Libye, avait été la cible d'une attaque fatale à l'ambassadeur américain et à trois autres Américains. Mais c'est la première fois qu'une représentation étrangère à Tripoli est visée par une attaque depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi, en 2011.

Mots-clés :