Attentat de Boston: Au moins trois morts et plus de 130 blessés

ATTENTAT Une quinzaine sont dans un état critique alors que la double explosion n'a pour l'instant pas été revendiquée...

N. Bg. avec agences

— 

La ligne d'arrivée du marathon de Boston, secouée par deux explosions, le 15 avril 2013.

La ligne d'arrivée du marathon de Boston, secouée par deux explosions, le 15 avril 2013. — Charles Krupa/AP/SIPA

Deux bombes ont explosé, lundi, près de la ligne d'arrivée du marathon de Boston, faisant au moins trois morts et plus de 130 blessés. Le bilan pourrait s'alourdir alors qu'une quinzaine de personnes se trouvent dans un état critique, notamment avec des membres arrachés par le souffle de la déflagration.  D'après les médias américains, l'une des victimes confirmées est un enfant de 8 ans.

 


Si la vidéo ne se lance pas, cliquez ici
Dans la soirée, le FBI a annoncé qu'il prenait la charge de l'enquête alors que l'attentat à la bombe n'avait pas été revendiqué. Dans une courte allocution, Barack Obama a appelé à «ne pas tirer de conclusions hâtives» et promis que les responsables «sentiront le poids de la justice». La Maison Blanche a toutefois expliqué à plusieurs médias qu'elle considérait l'attaque comme un «acte de terreur», sans pour l'instant savoir s'il s'agissait d'une action domestique ou internationale.

 

>> Le drame en images: Notre diaporama à voir par ici

Deux autres bombes trouvées?

Selon un membre de la Chambre des représentants,  un autre engin explosif a été démantelé et un autre n'a pas détonné. Cette information contredit la version de la police de Boston, qui avait affirmé un peu plus tôt qu'aucune autre bombe n'avait été trouvée.

Une troisième explosion a été entendue lundi à la bibliothèque John F. Kennedy de Boston après les deux déflagrations qui se sont produites près de la ligne d'arrivée du marathon, a annoncé la police de la ville. Le commissaire de police de Boston, Ed Davis, a dit ne pas avoir établi avec certitude un lien entre les deux événements. Aucune victime n'est à déplorer pour cette troisième explosion, qui serait due à un incendie accidentel.

Le commissaire Davis appelait les habitants de Boston et les nombreux touristes à rester chez eux ou à leur hôtel le temps que la police s'assure de la sûreté des rues.

Scène de chaos

«Il y a eu une explosion. La police, les pompiers et les ambulanciers sont sur place. Nous n'avons pas d'indication sur le nombre de personnes blessées», a déclaré un porte-parole du département de la police de Boston. L'explosion s'est produite alors que des milliers de coureurs achevaient la 117e édition du marathon, devant une foule de spectateurs.

Les médias américains décrivaient peu après les explosions des scènes de confusion près de la ligne d'arrivée du marathon.

 

 

La ligne d'arrivée du marathon était filmée par une webcam retransmettant les images en ligne. Sur Twitter, un journaliste présent sur place diffusait lundi une image montrant cette ligne d'arrivée au moment de l'explosion.

Sécurité renforcée aussi à New York et Washington

Barack Obama a téléphoné lundi au maire de Boston, Tom Menino, ainsi qu'au gouverneur du Massachusetts, Deval Patrick, pour leur offrir l'assistance du gouvernement fédéral après les explosions qui se sont produites au marathon de Boston. Le Secret Service, le service de sécurité présidentiel, a renforcé les mesures de sécurité autour de la Maison blanche, établissant un cordon de sécurité sur Pennsylvania Avenue, face à la façade de la présidence.

L'Attorney General (ministre de la Justice) Eric Holder a mobilisé toutes les ressources du département de la Justice pour enquêter sur les deux explosions, a déclaré un responsable du ministère..

Les explosions de Boston se sont produites alors que 26.000 coureurs achevaient la 117e édition du marathon, devant une foule de spectateurs. Des centaines de milliers de spectateurs assistent chaque année au spectacle du marathon, le gros de la foule se massant près de la ligne d'arrivée. Les déflagrations ont eu lieu plus de cinq heures après le début de la course, au moment où les coureurs les moins chevronnés en terminaient.

En France, la sécurité renforcée

De manière tristement ironique, cette édition du marathon de Boston avait été dédié aux victimes de la tuerie de Newtown, survenue en décembre dernier. Des familles de Newtown avaient même été invitées à l'événement.

En France, le ministère de l'Intérieur annonçait peu avant minuit avoir pris la décision de «renforcer sans délai la présence de patrouilles».

>> Vous étiez sur les lieux au moment des deux explosions ou peu après? Envoyez-nous votre témoignage à reporter-mobile@20minutes.fr ou laissez-le dans les commentaires ci-dessous

Mots-clés :

Aucun mot-clé.