Le «Tsunami Tour» de l'ex-comique Beppe Grillo submerge l'Italie

3 contributions
Publié le 21 février 2013.

MONDE - L'ancien comique s'impose comme la personnalité de la campagne électorale italienne...

Beppe Grillo appelle à un «tsunami», une vague vengeresse qui renverserait la classe politique italienne à l’occasion des élections législatives. A 64 ans, cet ex-comique passé au registre politique avec son mouvement des 5 étoiles (M5S) n’a qu’un mot pour ces élections, les 24 et 25 février: «Renvoyez-les à la maison». Renvoyer ces hommes politiques italiens devenus illégitimes, selon lui, pour leurs mensonges, leur cupidité et leur âge canonique.

L’homme, comparé par certains médias à Coluche, s’est imposé dans cette campagne législative marquée par le Parti démocrate mené par Pier Luigi Bersani (gauche) et le PDL (droite) de l’immuable Silvio Berlusconi. Derrière ces partis-mastodontes, le mouvement des 5 étoiles s’affiche en troisième position, évalué de 15% à 20% des suffrages.

Critique totale de la classe politique italienne

Tournée dans toute l’Italie en camping-car, meeting artisanaux sans financements publics portés par des discours rageurs et un art consommé de la débrouille, le mouvement M5S n’en est pourtant pas à ses débuts. Lancé en 2009 sur Internet, le mouvement a picoré plusieurs municipalités en mai 2012, dont Parme, désormais dirigée par le jeune Federico Pizzarotti, avant de réaliser d’excellents scores aux élections régionales en Sicile d’octobre 2012. La recette: surfer sur les scandales de corruptions politiques et voguer sur une abstention record, à 52%.

Dans les propositions phares de Grillo figurent la lutte contre la corruption, la promesse de suppression de plusieurs taxes, notamment pour les PME, mais aussi la recherche d’un bonheur qui ne s’évalue pas en euros. Le message a touché l’homme de théâtre et écrivain Dario Fo, prix Nobel de littérature 1997, qui s’est affiché mardi aux côtés de Grillo

«Une onde partie de rien»

Autre monstre sacré désormais lié à Beppe Grillo, le chanteur Adriano Celentano, auteur d’«Azzuro» et «Svalutation». Le compositeur vient de signer «Si tu ne votes pas, tu te fais du mal». Il y critique «les poussières dangereuses de la corruption» et «les hommes politiques qui sont à des années lumières de comprendre les réels motifs de cette crise. Ils nous marchent dessus.» «Alors que faisons-nous?», «Reconstruire notre pays à partir du chef…il y a une onde qui est partie de rien, qui avance comme un cyclone (pour) abattre le pourri de la Nation».

«L’onde» Beppe Grillo renversera-t-elle l’Italie? Les ennemis du mouvement pointent le populisme, l’amateurisme et l’inefficacité programmée des troupes de l’ancien comique. Un amateurisme qui effraierait les marchés et précipiterait l’Italie dans une crise plus cruelle encore. Et, dans toutes les hypothèses, le poste de chef de gouvernement échappera à Grillo, exclu à vie pour une condamnation pour homicide en 1980 prononcée à la suite d’un accident de voiture meurtrier. Mais l’espoir de millions d’Italiens en Grillo, lui, n’a pas de barrière. 

Anne-Laëtitia Béraud
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr