Avec Reuters

Le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a démenti ce jeudi les informations parues dans la presse turque selon lesquelles ses combattants se retireraient avant la fin mars du territoire turc. Selon le quotidien Sabah, qui ne cite pas de sources mais qui est proche du gouvernement turc, les activistes du PKK vont se retirer au plus tard le 21 mars dans les montagnes du nord de l'Irak, où sont déja basés la plupart des combattants kurdes. Ce départ entrerait dans le cadre d'un processus de paix avec Ankara négocié depuis la fin de l'année dernière.