Une Indienne de sept ans a été violée dans les toilettes d'une école dans l'Etat touristique de Goa, provoquant des manifestations d'ampleur et l'arrestation de la directrice de l'établissement, a-t-on appris mardi de source policière.
Une Indienne de sept ans a été violée dans les toilettes d'une école dans l'Etat touristique de Goa, provoquant des manifestations d'ampleur et l'arrestation de la directrice de l'établissement, a-t-on appris mardi de source policière. - Sajjad Hussain afp.com

avec AFP

Une Indienne de sept ans a été violée dans les toilettes d'une école dans l'Etat touristique de Goa, provoquant des manifestations d'ampleur et l'arrestation de la directrice de l'établissement, a-t-on appris ce mardi de source policière.

Le viol, qui s'est produit dans la ville de Vasco da Gama, a déclenché une vaste chasse à l'homme pour mettre la main sur l'accusé, présenté comme un jeune d'à peine 20 ans s'étant introduit dans l'enceinte de l'école lundi matin.

Des milliers de manifestants autour de l'école

«La fillette a été violée dans les toilettes de l'école pendant la récréation», a indiqué à l'AFP une source policière sous le couvert de l'anonymat. Les toilettes étaient situées près du bureau de la directrice du lycée Deepvihar, qui comporte une section réservée à l'école primaire. Des milliers d'habitants ont afflué autour de l'école lundi soir pour demander l'arrestation de la directrice et l'auteur du viol, toujours recherché par la police.

La directrice, dont le nom n'a pas été dévoilé pour protéger l'identité de la victime, a été arrêtée et placée en détention pour manquement présumé à ses devoirs, a indiqué la police.

 

Ce fait divers survient après le viol collectif en décembre d'une étudiante de 23 ans dans un autobus à New Delhi, décédée des suites de l'agression, qui a profondément choqué le pays. Lundi à Goa, un policier a par ailleurs été inculpé d'abus sexuels sur des prostituées, qui affirment que ce fonctionnaire et deux autres de ses collègues - aujourd'hui tous suspendus - abusaient sexuellement d'elles en échange de leur protection lors de leurs activités. La police a aussi annoncé dimanche l'arrestation de six hommes dans l'Etat du Pendjab (nord), soupçonnés d'avoir participé au viol collectif d'une femme montée dans un bus.