Discours de Bush après les attentats

1 contribution
Publié le 11 septembre 2006.

Trois extraits des discours du président américain qui fonderont sa politique étrangère après le 11 septembre

Le discours fait par le président des Etats-Unis George W. Bush quelques heures après les attaques du 11 septembre, depuis la base aérienne de Barksdale en Louisiane.

« Je veux assurer aux Américains que toutes les ressources du gouvernement fédéral travaillent pour assister les autorités locales à sauver des vies et à aider les victimes de ces attaques. Ne faites pas erreur : les Etats-Unis chasseront et puniront les responsables de ces actes lâches.

J'ai été en contact régulier avec le vice-président, le secrétaire de la Défense, le Conseil national de sécurité et les membres de mon cabinet. Nous avons pris toutes les précautions de sécurité nécessaires pour protéger les Américains. Nos militaires, basés sur notre sol et autour du monde, sont en alerte élevée, et nous ont pris les précautions de sécurité nécessaires pour la bonne continuation du gouvernement.

Nous avons été en contact avec les chefs du Congrès et avec des chefs d’Etat étrangers pour les assurer que nous ferons tout ce qui sera nécessaire pour protéger l'Amérique et les Américains.

Je demande aux Américains de me joindre pour remercier toutes les personnes qui se sont durement battus pour sauver nos concitoyens, et pour adresser une prière aux victimes et à leur famille.

La détermination de notre grande nation est mise à l’épreuve. Mais ne faites aucune erreur : Nous montrerons au monde que nous réussirons ce test. Dieu vous bénisse. »

Discours prononcé par le président des Etats-Unis George W. Bush le soir 11 septembre 2001 depuis la Maison Blanche.

« Bonsoir. Aujourd'hui, nos concitoyens, notre mode de vie, notre liberté même ont été attaqués dans une série d'actes terroristes meurtriers et délibérés. Les victimes étaient dans des avions ou dans leur bureau : secrétaires, hommes et femmes d'affaires, militaires et officiers, pères et mères, amis et voisins.

Des milliers des vies ont soudainement pris fin par les actes ignobles et maléfiques de la terreur.

Les images des avions s’écrasant dans des bâtiments, des incendies, d’énormes structures s'effondrant nous ont rempli d'incrédulité, d’une tristesse terrible et d’une colère silencieuse mais inébranlable.

Ces massacres ont été planifiés pour précipiter notre nation dans le chaos et la retraite. Mais ils ont échoué. Notre pays est fort. Un grand nombre de personnes s’est mobilisé pour défendre notre grande nation.

Les attaques terroristes peuvent secouer les bases de nos plus grands bâtiments, mais elles ne peuvent pas toucher les fondements de l'Amérique. Ces actes brisent l'acier, mais ils ne peuvent pas entamer celui de la détermination américaine.

L'Amérique a été visée parce que nous sommes la lanterne de la liberté et des opportunités dans le monde. Et personne n’empêchera cette lumière de briller.

Aujourd'hui, notre nation a vu le mal, le plus mauvais de la nature humaine, et nous avons répondu avec le meilleur de l'Amérique, avec l'audace de nos sauveteurs, en s'occupant d’inconnus, avec des voisins venus donner leur sang et offrir leur l'aide.

Juste après la première attaque, j'ai mis en application le plan de secours prévu par le gouvernement. Nos militaires sont puissants et entraînés. Nos équipes de secours travaillent à New York et Washington pour aider avec les moyens locaux.

Notre première priorité est d'obtenir de l'aide à ceux qui ont été blessés et de prendre toutes les précautions pour protéger nos concitoyens sur notre territoire et autour du monde contre d'autres attaques.

Les fonctions de notre gouvernement continuent sans interruption. Les agences fédérales à Washington qui ont dû être évacuées aujourd'hui rouvrent pour le personnel essentiel ce soir et rouvriront au commerce demain.

Nos institutions financières demeurent fortes, et l'économie américaine sera également ouverte au commerce. L’enquête est en cours pour retrouver ceux qui sont derrière ces actes maléfiques.

Toutes nos ressources sont dirigées pour que nos services de renseignement et d’application de la loi trouvent ces responsables et les mettent à la disposition de la justice. Nous ne ferons aucune distinction entre les terroristes qui ont commis ces actes et ceux qui les hébergent.

J'apprécie beaucoup que les membres du Congrès m’aient rejoint dans la condamnation de ces attaques. Et au nom des Américains, je remercie les nombreux chefs d’Etat étrangers qui ont appelé pour présenter leurs condoléances et offrir leur aide.

L'Amérique et nos amis et alliés se joignent à tous ceux qui veulent la paix et la sécurité dans le monde et nous ferons front ensemble pour gagner la guerre contre le terrorisme.

Ce soir je vous demande de prier pour toutes les personnes affligées, pour les enfants dont le monde est brisé, pour tous ceux dont le sentiment de sûreté et de sécurité a été menacé. Et je prie pour qu’ils soient soulagés par une puissance plus grande que nous dont nous parle le psaume 23: « Bien que je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal car tu es avec moi. »

C'est un jour où tous les Américains de tous les horizons s’unissent dans une même détermination de justice et de paix. L'Amérique a vaincu ses ennemis auparavant, et nous ferons de même cette fois encore.
Aucun de nous n'oubliera jamais ce jour, pourtant nous allons de l’avant pour défendre la liberté et tout ce qui est bon et juste dans notre monde.

Merci. Bonne nuit et que Dieu bénisse l'Amérique.

Versions originales sur le site http://www.september11news.com/PresidentBush.htm

Voici les points forts du discours prononcé jeudi 20 septembre par le président des Etats-Unis George W. Bush devant les deux chambres réunies du Congrès (traduction assurée par l'AFP).

- "Les éléments de preuve que nous avons rassemblés désignent tous un réseau d'organisations terroristes liées entre elles, connu sous le nom d'Al Qaida".

- "Fermez immédiatement et de façon permanente tous les camps d'entraînement terroristes en Afghanistan et livrez tous les terroristes et toutes les personnes qui leur apportent un soutien aux autorités appropriées".

- "Livrez aux autorités américaines tous les dirigeants de l'organisation Al Qaida, qui se cachent sur votre terre".

- "Ces demandes ne sont pas ouvertes à la négociation ou à la discussion. Les taliban doivent agir et agir immédiatement. Ils livreront les terroristes ou bien ils partageront leur sort".

- "Notre guerre contre la terreur commence avec Al Qaida mais elle ne se termine pas là. Elle ne se terminera que lorsque chaque groupe terroriste qui peut frapper partout dans le monde aura été repéré, arrêté et vaincu".

- "Notre réponse va impliquer beaucoup plus qu'une riposte instantanée et des frappes isolées. Les Américains ne doivent pas s'attendre à une seule bataille mais à une longue campagne sans précédent. Elle pourra comprendre des frappes spectaculaires, diffusées à la télévision et des opérations secrètes, secrètes jusque dans leur succès. Nous allons priver les terroristes de financement, les dresser les uns contre les autres, les déplacer d'endroit en endroit jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de refuge ou de repos. Nous poursuivrons les nations qui apportent leur aide ou abritent le terrorisme. Chaque pays, dans chaque région, doit maintenant prendre une décision. Ou bien vous êtes avec nous, ou bien vous êtes avec les terroristes. A partir de maintenant, chaque pays qui continue d'abriter ou de soutenir le terrorisme sera considéré par les Etats-Unis comme un régime hostile".

- "L'ennemi de l'Amérique n'est pas nos nombreux amis musulmans, n'est pas nos nombreux amis arabes. Notre ennemi est un groupe radical de terroristes et tous les gouvernements qui le soutiennent".

- "Mes chers compatriotes, ces neuf derniers jours, le monde entier a constaté quel était l'état d'esprit de notre nation, et il est solide".

- "Nous sommes un pays averti du danger et qui doit défendre la liberté. Notre chagrin a tourné à la colère et notre colère à la détermination. Que nous amenions nos ennemis devant la justice ou faisions justice à nos ennemis, justice sera faite".

- "Ce soir, à quelques kilomètres du Pentagone, j'ai un message pour nos soldats: tenez-vous prêts. J'ai demandé à nos forces armées de se tenir en alerte et il y a une raison. L'heure arrive où l'Amérique va agir et nous serons fiers de vous".

- "Aujourd'hui, deux douzaines d'administrations et d'agences fédérales, mais aussi régionales et locales ont des responsabilités dans la sécurité de la nation. Ces efforts doivent être coordonnés au plus haut niveau. J'annonce donc ce soir la nomination d'un poste dans le gouvernement sous ma responsabilité directe, le bureau pour la sécurité intérieure."

- "Ce n'est cependant pas toutefois le combat de la seule Amérique. ce qui est en jeu n'est pas seulement la liberté de l'Amérique. C'est le combat du monde entier. C'est le combat de la civilisation. C'est le combat de tous ceux qui croient au progrès et au pluralisme, à la tolérance et à la liberté. Nous demandons à chaque pays de nous rejoindre. Nous demanderons, et nous aurons besoin, de l'aide des forces de police, des services de renseignement et des systèmes bancaires à l'échelle du monde".

- "Le monde civilisé se range aux côtés de l'Amérique. Il comprend que si cette terreur reste impunie, leurs propres villes, leurs propres citoyens seront les prochains. La terreur impunie ne peut qu'abattre les immeubles, menacer la stabilité des gouvernements légitimes et nous ne le permettrons pas".

- "Je vous demande de continuer à participer à la vie économique et à continuer d'avoir confiance dans l'économie américaine. Les terroristes ont attaqué un symbole de la prospérité américaine. Ils n'ont pas touché sa source".

- "L'Amérique connaît le succès grâce à son travail, sa créativité et l'esprit d'entreprise de son peuple. Elles étaient les véritables forces de notre économie avant le 11 septembre et elles sont nos forces aujourd'hui".

Newsletter
La MATINALE

Recevez chaque matin
l'actualité du jour

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr