Un Anglais se réveille en parlant gallois après une attaque cérébrale

17 contributions
Publié le 28 décembre 2012.

LANGAGE - Alun Morgan a dû réapprendre sa langue maternelle...

I think we have a problem. Un Anglais de 81 ans, victime d’une attaque cérébrale en 2010, s’est réveillé trois semaines plus tard en ayant oublié sa langue maternelle mais en parlant couramment gallois. A l’hôpital, «j’ai bien vu qu’il se passait quelque chose de marrant», a-t-il raconté jeudi au Daily Mail. Et pour cause: l’octogénaire n’avait certes pas perdu l’usage de la parole, mais plus personne ne comprenait un traître mot à ce qu’il disait. Ce qui a valu à son épouse «le choc de sa vie».

>> Quand le cerveau nous fait changer de langue, d'accent ou de personnalité. Lire l'interview d'un neuropsychiatre.

Alun Morgan a bien vécu au Pays de Galles, puisqu’il y a été évacué pendant la guerre à l’âge de 12 ans, mais il est revenu à Londres un an plus tard, et n’a jamais appris la langue de Cardiff.

Un bon dictionnaire pour parler gallois correctement

«J’ai parlé gallois sûrement parce que ma nounou, avec qui j’ai vécu pendant la guerre, parlait très mal anglais», estime-t-il aujourd’hui. D’autant que ses deux parents maîtrisaient eux-mêmes cette langue.  Après son attaque, Alun Morgan s’est même acheté «un bon dictionnaire gallois» pour «être sûr de le parler correctement» . En revanche, il a dû prendre des cours pour apprendre à nouveau l’anglais. «Les mots sont revenus petit à petit, mais ce n’était pas facile». Aujourd’hui, l’octogénaire a retrouvé sa langue maternelle... mais a pratiquement oublié le gallois.

Les médecins ont diagnostiqué Alun Morgan comme aphasique, une pathologie due à une lésion qui touche une des zones du cerveau responsable du langage.

Ce type de cas est très rare -on recense une cinquantaine de cas depuis 1941- mais récemment, plusieurs personnes atteintes du syndrome dit «de l’accent étranger» ont connu une expérience similaire. C’est par exemple ce qui est arrivé Karen Butler, une Américaine qui s’est mise à parler avec un accent d’Europe de l’Est après s’être fait changer ses dents du haut. L’Anglaise Kay Russell, elle, a développé un accent français après une forte migraine. Amazing, isn’t it?

E.O.
publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr