L'Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Angela Merkel atteint son plus fort pourcentage d'intentions de vote en près de sept ans dans un sondage publié mercredi à neuf mois des élections législatives allemandes de septembre.

Cette enquête de l'institut Forsa pour RTL TV et l'hebdomadaire Stern place la CDU et son alliée bavaroise la CSU (Union chrétienne-sociale) à 41%, au plus haut depuis mars 2006, en hausse de trois points sur une semaine. Les libéraux du FDP, partenaires de la CDU-CSU au sein du gouvernement, sont en revanche crédités de seulement 4%, en baisse d'un point, sous le seuil des 5% nécessaire pour obtenir des sièges au parlement.

Angela Merkel ne pourrait donc pas envisager de poursuivre sa coalition de centre droit en cas de victoire en septembre. Dans l'opposition, les sociaux-démocrates et les Verts cumulent 40% des voix (27% pour le SPD, stable, 13% pour les écologistes en baisse d'un point). Le parti de gauche Die Linke est stable à 8%.

La plupart des commentateurs estiment que le résultat le plus probable des élections de septembre sera une alliance entre les conservateurs et les sociaux-démocrates du même type que la «grande coalition» au pouvoir entre 2005 et 2009. Une alliance «noire-verte» entre CDU-CSU et Verts, encore jamais testée au niveau fédéral, est également une possibilité.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé