Reuters

Chaque jour aux Etats-Unis, les armes à feu tuent plus de 30 personnes. Si la plupart sont des règlements de comptes entre criminels, des innocents périssent régulièrement dans des tueries de masse, comme vendredi à Newtown dans le Connecticut, où 26 personnes, dont 20 enfants, ont trouvé la mort.

20 avril 1999: Columbine, 13 morts

Deux adolescents lourdement armés sèment la mort dans le lycée Columbine de Littleton, dans le Colorado, tuant 13 lycéens, professeurs et membres du personnel administratif avant de se donner la mort.

29 juillet 1999: Atlanta, 12 morts

Un homme tue neuf personnes dans deux sociétés de courtage d'Atlanta, en Georgie, après avoir semble-t-il tué sa femme et leurs deux enfants. Il se suicide cinq heures plus tard.

Octobre 2002, Washington D.C.: 10 morts

John Muhammad et Lee Malvo tirent au hasard de leurs pérégrinations dans Washington DC pendant plusieurs jours. Le bilan total est de dix morts.

16 avril 2007, Virginia Tech: 32 morts

Sur le campus de l'université de Virginia Tech, à Blacksburg, en Virginie, un étudiant sud-coréen tue 32 personnes avant de se suicider. C'est à ce jour la tuerie la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis.

5 novembre 2009, Fort Hood: 13 morts

Un psychiatre de l'armée américaine, le commandant Nidal Malik Hasan, fait treize morts sur la base militaire de Fort-Hood, au Texas.

8 janvier 2011, Tucson: six morts

Un déséquilibré ouvre le feu en plein meeting électoral de Gabrielle Giffords, élue démocrate de l'Arizona au Congrès. Six personnes sont tuées et treize autres blessées, dont la députée.

2 avril 2012, Oakland: 7 morts

Un homme d'origine coréenne fait sept morts et trois blessés dans un collège chrétien d'Oakland.

20 juillet 2012, Aurora: 12 morts

James Holmes ouvre le feu dans un cinéma d'Aurora, dans la banlieue de Denver, Colorado, durant une projection du dernier Batman. Il tue 12 spectateurs et en blesse 58 autres.

5 août 2012, Oak Creek: 6 morts

Six personnes sont tuées lors d'un office dans un temple sikh d'Oak Creek, dans le Wisconsin. Le tireur est abattu par la police.

31 août 2012, New Jersey: 3 morts

Une fusillade fait trois morts, dont le tireur, dans un supermarché du New Jersey.

27 septembre 2012, Minneapolis: 5 morts

Un ancien employé licencié ouvre le feu dans son ancienne entreprise à Minneapolis, il tue cinq personnes avant de mettre fin à ses jours.

12 décembre 2012, Portland: 2 morts

A Happy Valley, dans la banlieue de Portland, Oregon, deux personnes sont tuées lorsqu'un individu ouvre le feu dans un centre commercial où les clients effectuaient leurs achats de Noël.

14 décembre 2012, Newtown: 26 morts

Une fusillade se produit dans une école élémentaire de Newtown, dans le Connecticut. Vingt-six personnes, dont 20 enfants, sont tuées. Le corps de l'auteur présumé a également été découvert dans le bâtiment. La police du Connecticut évoque un autre mort sur une scène de crime «secondaire».