La skyline de Lower Manhattan, à New York, sous un ciel gris, avant l'arrivée de l'ouragan Sandy, le 28 octobre 2012.
La skyline de Lower Manhattan, à New York, sous un ciel gris, avant l'arrivée de l'ouragan Sandy, le 28 octobre 2012.

E.O., C.C. et B.D. avec agences

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

  • L'ouragan Sandy pourrait être la plus importante tempête à frapper le continent américain lorsqu'elle atteindra la côte Est des Etats-Unis dans la nuit de ce lundi, accompagnée de vents violents et de risques de graves inondations depuis les Etats du centre du littoral Atlantique jusqu'à la Nouvelle-Angleterre, redoutaient dimanche les météorologistes.

    L'ouragan se rapproche de la côte Est, où les habitants se préparent à subir le passage dévastateur de la perturbation qui a déjà fait une soixantaine de morts dans les Caraïbes. Selon le Centre national des ouragans (NHC), Sandy devrait aborder le littoral américain lundi soir ou mardi, à une semaine de l'élection présidentielle, entre l'Etat du Delaware et la région de New York et du New Jersey.

    Etat d'urgence

    Les météorologues estiment que d'après sa trajectoire actuelle, Sandy devrait toucher en premier lieu les régions de New York et du New Jersey avant de s'enfoncer dans les terres vers Philadelphie et la Pennsylvanie. Les Etats de New York, de la Caroline du Nord, de la Virginie et du Maryland ainsi que Washington, la capitale fédérale, ont décrété l'état d'urgence. Les habitants ont été encouragés à stocker eau, nourriture et piles électriques.

    Les autorités du New Jersey ont ordonné la fermeture des casinos et envisageaient la possibilité de fermer les transports en commun de l'Etat. La marine de guerre américaine a ordonné à tous les bâtiments dans la région de Norfolk, en Virginie, y compris un porte-avions à propulsion nucléaire, de se déplacer pour être hors d'atteinte de la zone des tempêtes.

    Bourrasque de vent et pluies diluviennes

    Les bourrasques de vent et les pluies diluviennes, conjuguées aux fortes marées de la pleine lune, pourraient provoquer d'importants dégâts et des inondations dans les principales agglomérations de la zone menacée, l'une des régions les plus densément peuplées du pays qui compte notamment des villes comme Boston, New York, Washington, Baltimore et Philadelphie.

    Le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, a annoncé la fermeture de l'ensemble des transports en commun (métro, autobus et trains de banlieue) de la ville de New York à compter de dimanche à 19h locales (minuit à Paris) en prévision de l'arrivée de l'ouragan.

    permalien