Colin Farmer, un Britannique aveugle âgé de 61 ans témoigne le 18 octobre 2012, après avoir été tasé par un policier, à Chorley, dans le Lancashire.
Colin Farmer, un Britannique aveugle âgé de 61 ans témoigne le 18 octobre 2012, après avoir été tasé par un policier, à Chorley, dans le Lancashire. - 20 Minutes

Bérénice Dubuc

Tasé par erreur. Vendredi dernier, Colin Farmer, un homme aveugle âgé de 61 ans a reçu un tir de taser de 50.000 volts, dans le dos, à Chorley, dans le Lancashire. Le policier qui l’a tasé a pris sa canne pour un sabre de samouraï, rapporte ce jeudi le Guardian.

Vers 17h45, Colin Farmer se rendait à pied chez des amis, à Chorley, lorsqu’il a été attaqué. Il a raconté au journal britannique qu’il avait d’abord cru être attaqué par des voyous. «Je marchais lorsque j’ai entendu un homme crier. Il avait l’air en colère, j’ai cru qu’il allait m’agresser. Je ne savais pas que c’était la police. (…) Les électrodes du Taser m’ont atteint dans le dos, et j’ai reçu les décharges. J’étais terrifié. J’ai laissé tomber ma canne et je me suis écroulé, le visage face au sol.»

«On est en train de me tuer»

L’homme, qui a déjà eu deux attaques à cause du stress, dont la dernière en mars de cette année, a craint pour sa vie. «J’étais secoué de tremblements, et j’ai pensé “je vais avoir une autre attaque, et celle-là va me tuer. On est en train de me tuer.» Il ajoute que lagent de police s'est ensuite approché de lui, la plaqué au sol avec son genou, et l'a menotté. Un second agent s'est ensuite approché, obligeant son collègue à le libérer, avant de le conduire à l'hôpital.

A l’origine de la méprise, des signalements d’habitants du quartier à la police indiquant qu’un homme se baladait dans les rues avec un sabre de samouraï. «L’un des agents a pensé avoir localisé le suspect, a expliqué le chef de la police du Lancashire, Stuart Williams. Il lui a demandé de s’arrêter, mais le suspect ne s’est pas exécuté, et il a utilisé son Taser.»

Colin Farmer a porté plainte

«Je marchais à la vitesse d’un escargot. Ils auraient pu me rattraper ou passer en voiture à côté de moi et me dire de “jeter mon arme“», estime quant à lui Colin Farmer, qui a porté plainte. L’IGS locale, l’Independent Police Complaints Commission (IPPC), a ouvert une enquête. En effet, si la police du Lancashire a présenté ses «profonds regrets» à Colin Farmer pour «l’expérience traumatisante» qu’il a vécu, l’agent qui l’a tasé n’a pas été suspendu. Inacceptable pour la victime, qui compte poursuivre en justice les forces de police et souhaite que l’agent qui l’a tasé soit poursuivi pour agression.

Pour Stuart Williams, l’erreur est malheureuse, et il souligne que lorsque les agents se sont rendu compte de leur erreur  ils ont transporté la victime à l’hôpital, «et son restés à ses côtés pendant son examen par des médecins. Ils l’ont ensuite, à sa demande, raccompagné chez ses amis.» Un homme âgé de 27 ans armé d’un sabre de samouraï a été arrêtéquelques heures plus tard.

>> Regardez une vidéo du témoignage (en anglais) de Colin Farmer: